New York : Trump annonce qu'il veut mettre fin à la loterie des cartes vertes

, modifié à
  • A
  • A
Les responsables de l'enquête n'ont pas confirmé que l'assaillant avait obtenu un permis de résident permanent par ce dispositif de tirage au sort.
Les responsables de l'enquête n'ont pas confirmé que l'assaillant avait obtenu un permis de résident permanent par ce dispositif de tirage au sort. © SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :
Selon Donald Trump, l'auteur de l'attentat de New York était entré aux États-Unis grâce au système d'attribution à la loterie des cartes vertes.

Le président américain Donald Trump a appelé mercredi à un changement de politique sur l'immigration avec en particulier la fin du système d'attribution à la loterie des célèbres cartes vertes, l'auteur de l'attentat meurtrier à New York en ayant bénéficié selon lui.

"Nous devons être plus durs". "Nous devons être plus durs, nous devons être plus intelligents et nous devons être beaucoup moins politiquement corrects", a-t-il lancé depuis la Maison-Blanche au lendemain de cet attentat qui a fait huit morts et une dizaine de blessés. Évoquant une réforme de l'immigration, Donald Trump a martelé sa volonté d'aboutir à "un système basé sur le mérite". "Nous voulons travailler immédiatement avec le Congrès sur le programme de loterie pour le supprimer, s'en débarrasser", a-t-il lancé, évoquant ce système qui offre chaque année à 50.000 personnes tirées au sort la possibilité de s'installer aux États-Unis et d'y travailler.

Les responsables de l'enquête n'ont pas confirmé à ce stade que l'homme d'origine ouzbèke, qui a tué huit personnes en fauchant avec une camionnette cyclistes et piétons à Manhattan, avait obtenu un permis de résident permanent par ce dispositif. Le président dispose-t-il d'éléments prouvant que c'est le cas ? "Ils disent qu'il est venu grâce à ce programme", a-t-il répondu.

Vive controverse. Visé par un tweet de Donald Trump sur le sujet, le chef de l'opposition démocrate au Sénat, Chuck Schumer, a tenu à réagir dans un communiqué. "J'ai toujours cru et je continue à croire que l'immigration est une bonne chose pour l'Amérique", est-il écrit. "Le président Trump, plutôt que de politiser et de diviser les États-Unis, ce qu'il semble toujours faire en des temps de tragédie nationale, devrait se concentrer sur la solution effective - le financement antiterroriste - qu'il a proposé de réduire dans son dernier budget", a ajouté le ténor démocrate.