Midterms : Beto O’Rourke, le "Obama blanc" du Texas, nouvelle star de la politique américaine

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Le candidat démocrate au Sénat, Beto O’Rourk, a créé la sensation ces dernières semaines en talonnant dans les sondages son adversaire républicain au Texas, un État pourtant acquis à la droite.

S’il n'y avait qu'un seul nom à retenir dans cette campagne des midterms, les élections de mi-mandat aux États-Unis pour lesquelles les Américains sont appelées aux urnes mardi, ce serait peut-être celui de Beto O’Rourke. Le candidat démocrate au Sénat au Texas a créé la sensation ses dernières semaines en talonnant dans les sondages son adversaire républicain, Ted Cruz, dans un Etat pourtant acquis traditionnellement à la droite. Il est aussi le candidat au Sénat à avoir récolté le plus de dons pour financer sa campagne.

"Si vous vous ouvrez aux gens, vous aurez une chance". Beto O'Rourke n'a mis en place qu'une seule stratégie : le terrain. Il a sillonné tout le Texas, un État plus grand que la France et réputé hostile aux Démocrates, parlant d'immigration et d'assurance santé pour tous, le tout avec un ton rassembleur. "Si vous considérez ici que c'est un État conservateur ou républicain vous ne gagnerez jamais", explique-t-il mardi au micro d'Europe 1 après un meeting sous la pluie et les encouragements de ses partisans. "Mais si vous vous ouvrez aux gens, vous aurez une chance. C'est pour ça que nous allons dans chaque comté, voir chaque personne".

Accueilli comme une rock star. Et sa stratégie semble payer. À Mineral Wells, un bastion républicain, ce jeune père de famille aux allures de Kennedy a fait salle comble et a été accueilli comme une rock star. "Beto arrive au bon moment avec ce message : 'on peut faire mieux et on peut le faire ensemble'", acquiesce Anne, une Républicaine de Dallas dégoûtée par Donald Trump. Racines irlandaises, diminutif latino, Beto O'Rourke est désormais baptisé par certains commentateurs "l'Obama blanc". Et ses fans le voient déjà reprendre à Donald trump la Maison-Blanche en 2020.

Ted Cruz comme adversaire. Reste que rien n'est encore fait… ne serait ce que pour le Sénat. Son adversaire, le très conservateur Ted Cruz, hostile à l'avortement, contre les droits des homosexuels et pour le droit au port d'armes, devançait toujours le Démocrate de six points dans les derniers sondages.

Les Américains votent mardi

Les Américains sont appelés à voter mardi pour les élections de mi-mandat, les midterms. En jeu : les 435 sièges de la Chambre des représentants ainsi qu'un tiers du Sénat (35 sièges), 36 postes de gouverneurs et une multitude de scrutins locaux. C'est la première occasion pour les Américains de voter depuis la victoire de Donald Trump à la présidentielle de 2016.