La France envisage de prêter la Tapisserie de Bayeux au Royaume-Uni, "pas avant 2020"

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Le déplacement de l'oeuvre de 70 mètres du musée de Bayeux en Angleterre - "pas avant 2020" - devrait être annoncé jeudi par le président français.

C'est une première en 950 ans, souligne Le Guardian. La monumentale tapisserie de Bayeux, joyau du patrimoine français, devrait être prêtée aux Anglais. Ce déplacement devrait être annoncé par Emmanuel Macron jeudi, lors d'un sommet franco-britannique au cours duquel un programme d'échange d’œuvres plus global devrait être présenté.

"Pas avant 2020". Ce prêt est envisagé mais "ce ne sera pas avant 2020", a précisé l'Elysée "car c'est un objet patrimonial extrêmement fragile qui fera l'objet de travaux de restauration très importants avant quelque transport que ce soit". Restauration qui est prévue au musée de Bayeux, qui abrite cette oeuvre inscrite au registre Mémoire du Monde par l'Unesco.

Un symbole des relations franco-britanniques. La décision du prêt de cette immense pièce voulu par le président français, aurait nécessité de longues négociations des deux côtés de la Manche, mais devrait symboliser la force des relations entre la France et l'Angleterre, après le Brexit, annonce le quotidien britannique. Theresa May a officiellement salué ce prêt. "C'est très significatif que la tapisserie vienne au Royaume-Uni et que les gens puissent la voir", a déclaré Mme May devant les députés britanniques, lors de la séance hebdomadaire de questions au gouvernement. "Nous ferons en sorte que le maximum de gens puissent la voir", a-t-elle ajouté sans que le lieu de son exposition en Angleterre soit pour l'heure précisé.

De rares déplacements historiques. Ce sera le premier grand déplacement de la tapisserie, même si celui-ci avant déjà été envisagé à plusieurs reprises : lors du couronnement de la reine en 1953, ainsi qu'en 1966 pour les 900 ans de la bataille d'Hastings. Elle n'avait finalement réalisé que de courts et rares voyages dans l'Hexagone, à Paris en 1803 sur ordre de Napoléon, et une nouvelle fois à Paris au Louvre, en 1945, après avoir été saisie par les nazis.

70 mètres de long. L'oeuvre de 70 mètres représente l'épopée du duc Guillaume le Conquérant, sa conquête de l'Angleterre après la bataille d'Hastings en 1066. Il s'agit d'une broderie réalisée sur une toile de lin mesurant 68,38 m, qui est constituée de neuf panneaux d'une largeur de 50 cm et de longueurs inégales (de 13,90 m à 2,43 m), selon les informations du musée de Bayeux. Elle a été confectionnée avec des fils de laine de dix couleurs différentes. 

Europe 1
Par A.D avec AFP