L'Indonésie immobilise à son tour ses Boeing 737 MAX 8 après le crash en Ethiopie

  • A
  • A
Dix Boeing 737 Max 8 sont opérés par la compagnie à bas coût Lion Air.
Dix Boeing 737 Max 8 sont opérés par la compagnie à bas coût Lion Air. © ADEK BERRY / AFP
Partagez sur :
Les inspections des onze appareils Max 8 exploités en Indonésie vont commencer mardi et les avions resteront au sol jusqu'à ce que les autorités de sûreté aérienne lèvent l'interdiction.

L'Indonésie a décidé lundi d'immobiliser sa flotte de Boeing 737 MAX 8 au lendemain du crash d'un appareil de ce type en Ethiopie, a annoncé le responsable des transports aériens, après des annonces similaires en Chine et en Ethiopie.

Onze appareils exploités en Indonésie. "Le directeur général du Transport aérien va prendre des mesures pour faire des inspections et interdire temporairement aux Boeing 737 MAX 8 de voler en Indonésie", qui a fait face fin octobre à une tragédie similaire, a annoncé à l'AFP Polana Pramesti, le responsable de ce service au sein du ministère des Transports indonésien. Les inspections des onze appareils Max 8 exploités en Indonésie vont commencer mardi et les avions resteront au sol jusqu'à ce que les autorités de sûreté aérienne lèvent l'interdiction.

Un Boeing de la compagnie Ethiopian Airlines s'est écrasé dimanche au sud-est d'Addis Abeba peu après le décollage, faisant 157 morts. C'est ce modèle, version remotorisée du 737, qui s'était abîmé en mer en Indonésie en octobre, entraînant la mort des 189 personnes à bord, là aussi quelques minutes après le décollage. A l'époque, Jakarta n'avait pas jugé utile d'immobiliser ses appareils, même si, depuis l'accident de Lion Air, le 737 MAX suscite de nombreuses interrogations dans la communauté aéronautique.

Ethiopian Airlines immobilise ses six autres appareils similaires. Dix Boeing 737 Max 8 sont opérés par la compagnie à bas coût Lion Air, endeuillée par cet accident, et un autre par la compagnie nationale Garuda. La Chine avait demandé plus tôt lundi aux compagnies aériennes chinoises de suspendre les vols de leurs Boeing 737 MAX 8, tandis qu'Ethiopian Airlines a a annoncé avoir immobilisé ses six autres appareils similaires "jusqu'à nouvel ordre".