L'Etat islamique dit vouloir cibler Israël dans une "nouvelle phase" de son "djihad"

, modifié à
  • A
  • A
Le nouveau chef de l'EI, Abou Ibrahim al-Hachemi al-Qourachi, est "déterminé" à entamer une "nouvelle phase qui n'est autre que de combattre les Juifs et de rendre ce qu'ils ont volé aux musulmans".  (Photo d'illustration) 1:21
Le nouveau chef de l'EI, Abou Ibrahim al-Hachemi al-Qourachi, est "déterminé" à entamer une "nouvelle phase qui n'est autre que de combattre les Juifs et de rendre ce qu'ils ont volé aux musulmans". (Photo d'illustration) © AFP/STRINGER
Partagez sur :
Dans un message audio publié lundi, le groupe Etat islamique a déclaré vouloir lancer une "nouvelle phase" de son "djihad", en ciblant spécifiquement Israël. Un appel lancé alors que Donald Trump reçoit Benjamin Netanyahu, avant de présenter un plan de paix régional jugé "historique" par Israël mais rejeté par avance avec force par les Palestiniens.

Le groupe ultra-radical Etat islamique (EI) a affirmé lundi, dans un message audio, vouloir lancer une "nouvelle phase" de son "djihad", en ciblant spécifiquement Israël. Cet appel est lancé alors que le président américain Donald Trump reçoit lundi son "ami" le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, avant de présenter un plan de paix régional jugé "historique" par Israël mais rejeté par avance avec force par les Palestiniens.

"Les yeux des soldats du califat sont toujours rivés sur Jérusalem"

Le nouveau chef de l'EI, Abou Ibrahim al-Hachemi al-Qourachi, est "déterminé" à entamer une "nouvelle phase qui n'est autre que de combattre les Juifs et de rendre ce qu'ils ont volé aux musulmans", a affirmé le porte-parole de l'EI, Abou Hamza El Qourachi, dans ce message de 37 minutes diffusé sur l'application Telegram. "Les yeux des soldats du califat, où qu'ils se trouvent, sont toujours rivés sur Jérusalem", a-t-il ajouté. "Dans les prochains jours, si Dieu le veut, vous verrez (...) ce qui vous fera oublier les horreurs" du passé, a encore déclaré Abou Hamza El Qourachi, en allusion à une éventuelle attaque. 

Transformer les colonies juives en "terrain d'essai" pour les armes de l'EI

L'AFP n'a pas pu immédiatement authentifier le message mais l'enregistrement a été diffusé sur les organes de propagande habituels du groupe sur les réseaux sociaux. Lundi, le porte-parole de l'EI a fustigé le "plan de Trump" sur la paix au Proche-Orient. "Aux musulmans de Palestine et du monde entier (...) soyez l'ogive de la lutte contre les Juifs", a-t-il déclaré dans son message. Il a exhorté les combattants de l'EI, en particulier ceux de Syrie et du Sinaï, à transformer les colonies juives en "terrain d'essai" pour leurs armes et "roquettes chimiques". 

600.000 israéliens dans les colonies

Quelque 600.000 colons israéliens vivent actuellement dans les colonies à Jérusalem-est et en Cisjordanie occupée, auprès d'environ trois millions de Palestiniens. Les Etats-Unis ont présenté en juin le volet économique de leur plan de paix, qui prévoit environ 50 milliards de dollars d'investissements internationaux dans les Territoires palestiniens et les pays arabes voisins sur dix ans. Selon les Palestiniens, le plan américain comprend l'annexion par Israël de la Vallée du Jourdain, vaste zone stratégique de la Cisjordanie, et des colonies dans les Territoires palestiniens, ainsi que la reconnaissance officielle de Jérusalem comme seule capitale d'Israël. 

C'est d'ailleurs depuis la reconnaissance en décembre 2017 par Donald Trump de Jérusalem comme la capitale d'Israël que les dirigeants palestiniens ont coupé tout contact formel avec la Maison Blanche.