Le chef de la diplomatie nord-coréenne attendu à Moscou

, modifié à
  • A
  • A
Corée du Nord, Ri Yong Ho crédit : JEWEL SAMAD / AFP - 1280
Ri Yong Ho se rendra à Moscou après une visite à Pékin (image d'archives). © JEWEL SAMAD / AFP
Partagez sur :
Au cours de sa tournée à l'étranger, le ministre nord-coréen des Affaires étrangères se rendra à Moscou, puis dans plusieurs ex-républiques soviétiques.

Le ministre nord-coréen des Affaires étrangères Ri Yong Ho, actuellement à Pékin, va passer par Moscou dans le cadre de son déplacement à l'étranger, a annoncé l'ambassade de Russie en Corée du Nord.

Un passage par Moscou. "Le chef de la diplomatie nord-coréenne est parti en tournée à l'étranger, dont une partie passera par Moscou", a annoncé l'ambassade sur sa page Facebook. Ri Yong Ho est arrivé mardi à Pékin, quelques jours après la visite surprise en Chine du dirigeant suprême de Corée du Nord, Kim Jong Un, son premier déplacement hors de son pays depuis son arrivée au pouvoir en 2011.

Rencontre avec les non-alignés. Selon l'agence de presse japonaise Kyodo, le ministre nord-coréen se rendra ensuite dans plusieurs ex-républiques soviétiques. Il participera notamment en Azerbaïdjan à une réunion du Mouvement des non-alignés - une organisation née durant la Guerre froide et qui regroupe quelque 120 pays ne désirant s'aligner sur aucune puissance mondiale.

Une première visite aussi importante. La dernière visite d'un officiel nord-coréen à Moscou remonte à septembre, quand une haute responsable du ministère des Affaires étrangères avait été accueillie au siège de la diplomatie russe à Moscou pour des "consultations", sur fond de crise nucléaire entre Pyongyang et Washington. Plusieurs hauts responsables ou émissaires de Pyongyang se sont rendus en Russie ces dernières années, mais jamais un ministre de l'envergure de Ri Yong Ho.

Un réchauffement intercoréen. Les Jeux olympiques d'hiver organisés au mois de février à Pyeongchang en Corée du Sud ont été le catalyseur d'un spectaculaire rapprochement intercoréen. Le Nord isolé avait envoyé aux JO des athlètes, des représentants du régime et des majorettes.

Bientôt un sommet Amérique-Corée du Nord. Le Nord et le Sud ont par ailleurs décidé d'organiser un sommet le 27 avril. Cette rencontre entre Kim Jong Un et le président sud-coréen Moon Jae-in doit précéder un face-à-face historique du dirigeant nord-coréen avec le président américain Donald Trump en mai.