La NASA se penche sur ce qui pourrait être le premier délit commis dans l'espace

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Une astronaute aurait usurpé l'identité de son ex-femme depuis un ordinateur à bord de la Station spatiale internationale. Si c'est avéré, ce serait le tout premier acte de délinquance commis dans l'espace.

À l'origine, ce n'est qu'une banale affaire de divorce entre deux femmes mariées. Sauf que l'une d'elle est astronaute et pourrait avoir commis le tout premier acte de délinquance spatial.

Anne McClain est l'une des stars de la NASA, pressentie pour être la première femme à poser un jour le pied sur la lune. Elle vient de passer six mois dans l'espace, à bord de la Station spatiale internationale (ISS), tout en étant sur terre en pleine procédure de divorce avec Summer Worden. En jeu : la garde du petit garçon de cette dernière. La séparation se passe de plus en plus mal, et Summer Worden s'aperçoit peu à peu que son ex-femme semble en savoir beaucoup sur ses finances.

Usurpation d'identité

Summer Worden demande alors à sa banque de vérifier quels sont les ordinateurs qui ont servi à se connecter à son compte bancaire en utilisant son mot de passe et son identifiant. Mais à la surprise générale, l'un de ces ordinateurs se trouve dans l'espace et appartient à la NASA. Anne McClain reconnaît s'être connecté aux comptes de son ex depuis l'ISS, mais en toute bonne foi. Elle assure avoir pensé qu'elle pouvait encore surveiller les finances familiales.

Summer Worden et ses avocats n'en restent pas là : ils saisissent l'Inspection générale de la NASA, accusant l'astronaute d'usurpation d'identité. les enquêteurs de l'agence spatiale américaine sont donc en train de traiter ce qui pourrait être le premier délit commis dans l'espace.

Europe 1
Par Xavier Yvon, édité par Margaux Baralon