"Je me sens puissant" : en Floride, Trump tient son premier meeting depuis son hospitalisation

, modifié à
  • A
  • A
Trump meeting 1:51
Donald Trump a tenu son premier meeting depuis son hospitalisation. © SAUL LOEB / AFP
Partagez sur :
A 22 jours de l'élection présidentielle, Donald Trump a relancé sa campagne lundi, avec un meeting en public en Floride. S'affichant en forme, quelques jours après sa contamination au coronavirus et son hospitalisation, le président américain n'a pas retenu ses coups contre Joe Biden, qui conserve une nette avance dans les sondages. 

Après une campagne perturbée par son test positif au coronavirus puis son hospitalisation, Donald Trump a relancé sa campagne lundi, en tenant son premier meeting, à 22 jours de l'élection. Le président américain s'est exprimé devant une foule de supporters enthousiastes en Floride.

Découvrez le podcast Mister President par Europe 1 Studio

La politique américaine vous passionne ? Vous vous demandez encore comment Donald Trump a-t-il pu être élu ? Découvrez "Mister President par Europe 1 Studio", le podcast d'Olivier Duhamel. De Truman à Obama, de Kennedy à Clinton en passant par les Bush, père et fils… le politologue vous raconte l'incroyable histoire des élections présidentielles américaines depuis 1948. 

>>> Retrouvez les 12 épisodes sur notre site Europe1.fr,  sur Apple PodcastsGoogle PodcastsSoundCloud ou vos plateformes habituelles d’écoute.

Le spectacle, comme d’habitude, a commencé par l’atterrissage de l’avion présidentiel dans le soleil couchant, devant une foule en délire. Donald Trump, chevelure blonde, teint orange et cravate rouge, est monté sur scène, triomphant et déterminé à montrer qu’il est guéri.

"Si Biden est élu, la pandémie n'aura pas de fin"

"Je suis dans une telle forme", a lancé le président d’une voix forte. Et de s'emballer : "Ils disent que je suis immunisé. Je me sens si puissant, je peux aller dans la foule. J’embrasserai tout le monde, les mecs, les jolies filles. Je vous donnerai un bon gros bisous baveux". 

Ses supporteurs, la plupart sans masque et souvent affublés de casquettes rouges, exultaient, scandant "we love you". "Et vous allez m’aimer encore plus avec le vaccin qui arrive", a ajouté le président américain. "Alors que si Joe Biden est élu, la pandémie n’aura pas de fin. Il va retarder le vaccin, reconfiner tout le monde, détruire l’économie", a-t-il encore menacé. 

Plus de dix millions d'Américains ont déjà voté. Selon un comptage publié lundi par l'US Elections Project de l'Université de Floride, plus de dix millions d'Américains ont déjà voté à l'élection présidentielle par courrier ou en vote anticipé.

A 22 jours de l'élection, Donald Trump reste en net retard dans les sondages. Joe Biden, lui, n'a participé à aucun grand rassemblement depuis plusieurs mois, mettant en avant la nécessité de respecter les consignes des autorités sanitaires.

Europe 1
Par Xavier Yvon, édité par Antoine Terrel