Italie : la Serie A perturbée par le coronavirus, trois matches reportés dimanche

, modifié à
  • A
  • A
Les matches prévus dimanche entre l'Inter et la Sampdoria, l'Atalanta Bergame et Sassuolo, et entre Vérone et Cagliari ont été reportés.
Les matches prévus dimanche entre l'Inter et la Sampdoria, l'Atalanta Bergame et Sassuolo, et entre Vérone et Cagliari ont été reportés. © GIUSEPPE CACACE / AFP
Partagez sur :
Au total, 79 nouvelles contaminations par le coronavirus ont été détectées en Italie, et deux personnes sont décédées. La péninsule a également été le premier pays d'Europe à proclamer des quarantaines de villes, mettant onze commune à l'isolement samedi pour tenter d'enrayer la progression de l'épidémie. 

L'épidémie de nouveau coronavirus perturbe la Serie A : les autorités italiennes ont reporté à une date ultérieure trois matches de la 25e journée prévus dimanche, après la découverte de deux foyers de contagion dans le nord du pays. Les matches entre l'Inter et la Sampdoria, l'Atalanta Bergame et Sassuolo, et entre Vérone et Cagliari ont été reportés, a annoncé le gouvernement italien samedi tard dans la soirée. Cette décision fait partie des mesures draconiennes prises par les autorités italiennes, alors qu'au total 79 personnes ont été contaminées et deux personnes sont décédées entre vendredi et samedi.

En attendant, la Juventus Turin, qui jouait samedi, a conservé la tête du classement en allant battre la Spal 2-1, avec un nouveau but de Cristiano Ronaldo. Avec ce succès face à la lanterne rouge, les Turinois prennent quatre points d'avance sur la Lazio Rome, qui jouera dimanche sur le terrain du Genoa, et six sur l'Inter Milan, qui devait jouer dimanche contre la Samp.

Freiner la peur

L'Italie a été le premier pays d'Europe à instaurer des mises en quarantaine de villes en isolant onze communes pour lutter contre l'épidémie de Covid-19, par ailleurs toujours en progression en Corée du Sud. Dans le nord de l'Italie, environ 52.000 personnes se réveillent dimanche matin dans des zones où "ni l'entrée ni la sortie ne sera autorisée sauf dérogation particulière", comme l'a annoncé quelques heures plus tôt le Premier ministre italien Giuseppe Conte. Fermeture des entreprises et des établissements scolaires et universitaires, annulation d'évènements culturels et sportifs : le gouvernement italien tente de mettre sous cloche une partie de la Lombardie et la Vénétie et de freiner l'épidémie comme la peur.