Indonésie : un Français suspecté de trafic de drogue s'évade de prison

, modifié à
  • A
  • A
La police indonésienne a déployé des renforts pour contrôler les ports, aéroports et les routes que l'évadé pourrait avoir empruntés. (photo d'illustration)
La police indonésienne a déployé des renforts pour contrôler les ports, aéroports et les routes que l'évadé pourrait avoir empruntés. (photo d'illustration) © AFP
Partagez sur :
Le Français Félix Dorfin, interpellé fin septembre en Indonésie et accusé de trafic de drogue, s'est échappé de prison la nuit dernière, en sciant les barreaux de sa cellule. 

Un Français, soupçonné de trafic de drogue, s'est évadé de la prison où il était détenu sur l'île indonésienne de Lombok, proche de Bali, après avoir scié les barreaux de sa cellule, a indiqué lundi la police locale. Félix Dorfin, originaire de Béthune, a scié les barreaux de la cellule du centre de détention de la police où il était détenu dans l'attente de son procès et s'est échappé dans la nuit de dimanche à lundi par l'arrière du bâtiment, selon un porte-parole de la police locale.

Le Français serait resté sur l'île. "Il s'est échappé par la fenêtre depuis le deuxième étage du centre de détention, il est descendu en utilisant un sarong (pièce de tissu, ndlr) et des rideaux attachés ensemble" en guise de corde, a expliqué I Komang Suartana, porte-parole de la police de la région orientale des Petites îles de la Sonde. La police indonésienne a déployé des renforts pour contrôler les ports, aéroports et les routes que l'évadé pourrait avoir empruntés mais se dit certaine que Félix Dorfin est toujours sur l'île. Le Français de 35 ans avait été interpellé fin septembre à l'aéroport de Lombok avec plusieurs type de drogues, dont de la cocaïne, de l'ecstasy et des amphétamines, dissimulées dans une valise à double fond. L'homme présenté comme un "coursier professionnel" par les autorités indonésiennes, voyageait régulièrement en Asie du Sud-Est.

Une législation anti-drogue parmi les plus restrictives au monde. L'Indonésie, le pays musulman le plus peuplé au monde, a fait de la lutte contre la drogue l'une de ses priorités. Sa législation anti-stupéfiants est parmi les plus restrictives du monde et les trafiquants encourent de longues peines de prison, voire la peine capitale. Le Français Michaël Blanc, arrêté à Bali en 1999 avec de la drogue, est rentré en France en juillet dernier après 19 ans en Indonésie, en prison puis assigné à résidence. Deux Français purgent actuellement de longues peines pour trafic de drogue en Indonésie : Gérard Debetz, condamné à la réclusion criminelle à perpétuité en 2011, et Serge Atlaoui, condamné à mort en 2007 et toujours incarcéré. Les évasions sont relativement courantes en Indonésie, où les prisons sont souvent surpeuplées et parfois mal gardées.