Frappes en Syrie : l'ONU appelle les Etats à la retenue et à éviter l'escalade

, modifié à
  • A
  • A
© KAZUHIRO NOGI / AFP
Partagez sur :

Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a appelé à faire preuve de retenue après les frappes des Etats-Unis, de la France et du Royaume-Uni contre la Syrie. 

Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a appelé samedi tous les Etats membres à faire preuve de retenue et à s'abstenir de tout acte qui pourrait conduire à une escalade après les frappes occidentales contre la Syrie.

"Eviter les actes qui pourraient entraîner une escalade". "J'appelle tous les Etats membres à faire preuve de retenue dans ces circonstances dangereuses et à éviter tous les actes qui pourraient entraîner une escalade de la situation et aggraver les souffrances du peuple syrien", a déclaré dans un communiqué Antonio Guterres. Le secrétaire général a reporté un voyage prévu en Arabie saoudite pour gérer les suites de l'action militaire lancée par les Etats-Unis, le Royaume-Uni et la France et qui visait principalement les capacités militaires chimiques dont dispose selon eux le pouvoir syrien. "Toute utilisation d'armes chimiques est horrible", a-t-il déclaré.

Une intervention non autorisée par le conseil de sécurité de l'ONU. Il a par ailleurs souligné l'importance d'agir en conformité avec la charte de l'ONU et le droit international. L'intervention militaire occidentale contre la Syrie n'a pas été autorisée par le Conseil de sécurité de l'ONU. Antonio Guterres a appelé les membres du Conseil de sécurité à se mettre d'accord sur l'ouverture d'une enquête qui établirait l'identité des auteurs d'attaques chimiques en Syrie. Les frappes aériennes ont été lancées une semaine après l'annonce d'une attaque chimique présumée commise selon les Occidentaux par les forces gouvernementales à Douma, près de Damas, et qui aurait fait plus de 40 morts.