Floride : l'auteur de la fusillade a-t-il agi après avoir perdu à un jeu vidéo ?

  • A
  • A
Les tirs ont fait deux morts et onze blessés outre l'assaillant, qui a retourné son arme contre lui.
Les tirs ont fait deux morts et onze blessés outre l'assaillant, qui a retourné son arme contre lui. © AFP
Partagez sur :
David Katz, 24 ans, a tué dimanche soir deux des participants d'un tournoi de jeu vidéo à Jacksonville avant de retourner son arme contre lui. "Compétiteur reconnu" de la discipline, il était décrit comme "concentré" et solitaire.

Son nom vient s'ajouter à la longue liste des auteurs de tueries par arme à feu aux États-Unis. David Katz, 24 ans, a tué deux personnes lors d'un tournoi du jeu vidéo de football Madden NFL 19, dimanche à Jacksonville, en Floride. Le jeune homme, qui a également fait onze blessés, a ensuite retourné son arme contre lui. De premiers éléments sur sa personnalité paraissent dans la presse, alors que des témoignages indiquent qu'il aurait agi après avoir été éliminé du tournoi.

"C'était un compétiteur reconnu". Originaire de Baltimore, la plus grande ville du Maryland, David Katz avait fait le déplacement à Jacksonville pour participer à la compétition, selon ABC. Comme les autres concurrents, il tentait de se qualifier pour la phase finale du championnat, prévue à Los Angeles. "C'était un compétiteur reconnu", a témoigné un joueur de Madden NFL 19 auprès de la chaîne CBS. "Les gens ne réalisent pas l'ampleur qu'a pris Madden en termes d'e-sport. Il y a des gens qui vont gagner plus de 100.000 dollars cette année grâce à ça", a expliqué au Washington Post Matthew Lee, un autre participant à ces compétitions. "Avec le streaming et les partenariats, en plus des prix que l'on peut gagner aux tournois, ça devient une manière de gagner sa vie."

En la matière, la "carrière" de David Katz avait décollé en 2017, par une victoire lors d'un tournoi organisé à Chicago, rapportent plusieurs médias américains. Le jeune homme avait alors remporté 3.500 dollars (environ 3.000 euros). Les tournois étant retransmis et commentés en direct, plusieurs vidéos des parties auxquelles il avait participé ont été identifiées par les médias depuis la fusillade. Sur l'une d'entre elles, publiée par le Guardian, on voit un homme au visage mince, yeux gris et cheveux noirs. Les commentateurs le surnomment "Bread" et le décrivent comme "concentré". "Il n'est pas là pour se faire des amis, c'est aussi dur de le faire parler que d'arracher des dents", lâche l'un d'entre eux.

"Problèmes médicaux importants". Selon plusieurs témoignages recueillis par les télévisions américaines, mais non confirmés par la police, c'est le déroulement de la partie de dimanche qui aurait poussé David Katz à la folie meurtrière. Éliminé du tournoi, l'homme aurait quitté les lieux avant de revenir armé. Un acte aux antipodes de la philosophie des participants de ce genre d'événement selon Matthew Lee : "Tout le monde se connaît. Lorsque les esprits s'échauffent, ils s'échauffent, et le ton peut monter. Mais à la fin, nous sommes une famille." Un extrait du streaming en cours au moment de la fusillade laisse entendre les coups de feu, survenus alors que la compétition n'était pas achevée, dimanche.

Du reste de la vie de David Katz, on ne sait presque rien à ce stade de l'enquête. Un journaliste du Baltimore Sun, qui a pu consulter des documents établis au moment du divorce des parents du jeune homme, indique sur Twitter qu'il était suivi pour des "problèmes médicaux importants" dont on ne connaît pas la nature. Interrogés par les médias locaux, les voisins de sa famille à Baltimore évoquent un foyer sans histoire.