Comment l'Espagne, la Grèce et l'Italie déploient le tapis rouge aux touristes

  • A
  • A
L'Espagne espère attirer massivement les voyageurs cet été. 1:28
L'Espagne espère attirer massivement les voyageurs cet été. © Josep LAGO / AFP
Partagez sur :
Alors que la France accueillera de nouveau des touristes à partir de mercredi, l'Espagne, la Grèce et l'Italie, dont les économies sont largement tributaires du secteur touristique, comptent bien s'imposer comme les destinations européennes de prédilection cet été.

Le déconfinement va franchir une nouvelle étape, mercredi. La France accueillera de nouveau les voyageurs étrangers. Il s'agit de l'un des enjeux économiques de l'été pour un secteur du tourisme ravagé par cette période de pandémie. Sauf que la France est loin d'être le seul pays européen à tenter d'attirer du monde.

L'Espagne veut redevenir la deuxième destination mondiale

L'Espagne, par exemple, a rouvert ses frontières à toutes les personnes vaccinées, îles Baléares et Canaries comprises. Le pays ne veut pas rater sa saison estivale. L'an dernier, il s'était montré très prudent, cette année il veut reconquérir sa place de deuxième destination la plus prisée au monde. Pour ceux qui ne sont pas vaccinés, un test antigénique suffit désormais. Moins cher que le PCR, c'est un argument de plus pour séduire les ressortissants des pays dans lesquels les tests ne sont pas gratuits.

Et les touristes n'ont pas attendu. À Barcelone, place de Catalogne en haut de la Rambla, quelques heures seulement après la réouverture des frontières, on pouvait les repérer avec un appareil photo autour du cou, avec des sacs de courses à la sortie des magasins de prêt-à-porter ou en train de prendre un verre en terrasse. On entendait également beaucoup de Français discuter.

"Le tourisme est très important et Barcelone en a vraiment besoin. La ville a beaucoup souffert, alors c’est incroyable que tout le monde puisse enfin venir. Ça nous donne du travail, je peux embaucher du personnel… C’est super pour tout le monde!", confie Malu Gomez, le gérant d'un restaurant en bord de mer qui emploie 30 personnes. Le tourisme représente 13% des emplois en Espagne. "Mais la compétition sera rude. Le Portugal est en pleine croissance… On aura de la concurrence !", glisse encore notre restaurateur. Et c’est pour cela que le gouvernement a lancé une immense campagne de publicité sur les réseaux sociaux avec ce slogan en plusieurs langues : "Vous méritez l’Espagne".

La Grèce et l'Italie veulent garantir aux visiteurs des destinations sans Covid

La Grèce compte bien également redynamiser son économie touristique cet été. Elle veut rassurer les voyageurs avec le concept d'"îles sans Covid"  : une quarantaine d'îles grecques dans lesquelles tous les habitants ont été vaccinés. Mais la campagne vaccinale est toutefois toujours en cours dans les destinations les plus prisées comme Mykonos, Santorin ou Paros.

L'Italie a repris cette idée : tous les habitants de la très colorée l'île de Procida, dans la baie de Naples, ont été vaccinés. Capri veut faire de même. La péninsule entend également séduire avec ses TGV Covid-free : des trains qui n'acceptent que des voyageurs munis d'un test négatif.

Europe 1
Par Carole Ferry et Henry de Laguérie, édité par Romain David