Coronavirus : un 18e cas confirmé en France

, modifié à
  • A
  • A
Coronavirus italie
Si l'Italie reste le pays le plus touché d'Europe, la France a annoncé trois nouveaux cas dont un mort, mercredi. © AFP
Partagez sur :
L'épidémie de coronavirus continue de s'étendre dans le monde et rebondit en France. Les autorités ont annoncé deux nouveaux cas mardi, puis quatre supplémentaires mercredi, dont un homme décédé à Paris. Il s'agit du premier mort français depuis l'apparition de la maladie.

Le nouveau coronavirus continue son expansion. Né en Chine, où l'on recense près de 78.000 cas, dont plus de 2.700 décès, le virus est désormais installé dans plus de trente autres pays, dans lesquels il a fait plus de 40 morts et 2.500 contaminations. La France n’est pas épargnée : quatre nouveaux cas ont été annoncés mercredi, dont un a causé la mort du patient. L'Italie, plus gros foyer en Europe, recense désormais 374 cas, et 12 décès. 

Et si des mesures sont prises au niveau des États, avec des mises en quarantaine et l’annulation de plusieurs événements, le monde n'est "tout simplement pas prêt" à y faire face, a averti un expert de l’OMS. Europe 1 vous propose de suivre l’évolution de la situation mercredi.

Les infos à retenir

  • Quatre nouveaux cas ont été annoncés en France, dont un ayant causé la mort du patient, un enseignant de l'Oise
  • L’Italie recense désormais 374 cas et 12 morts
  • La ville de Nice a décidé d'annuler la dernière journée de son carnaval, samedi

Quatre nouveaux cas en France

Après deux cas confirmés mardi, trois nouveaux cas de coronavirus ont été annoncés en France par les autorités mercredi. L'un de ces cas a entraîné la mort du patient, à Paris dans la nuit de mardi à mercredi. Il s'agit du premier décès d'un Français depuis l'apparition du virus. La victime est un homme de 60 ans, précise le ministère de la Santé, un enseignant de l'Oise. Selon l'Agence régionale de santé, il ne s'était pas rendu dans une zone à risque. Une enquête est donc en cours pour retracer le parcours de ce professeur de technologie. Un autre patient comptant parmi les trois nouveaux cas vient de l'Oise. Hospitalisé "dans un état grave" dans le service de réanimation du CHU d'Amiens, il ne s'était pas non plus rendu dans une zone à risque. 

Mercredi soir, le ministère de la Santé a confirmé un 18e cas : l'épouse d'un patient hospitalisé à Annecy, dont la contamination avait été rapportée mardi soir. "Son état de santé n'inspire pas d'inquiétude", a précisé le ministre de la Santé Olivier Véran, ajoutant qu'aucun autre diagnostic positif de Covid-19 n'avait été rapporté aujourd'hui.

Sur les 18 cas enregistrés en France depuis le début de l'épidémie, douze patients ont été déclarés guéris et ne sont plus hospitalisés, et un Chinois âgé de 80 ans est décédé mi-février à Paris.

À Beaune, en Côte d'Or, 33 touristes d'un hôtel ont été brièvement placés en confinement "par précaution" après le décès sans cause certifiée d'un Hongkongais, a indiqué l'Agence régionale de santé (ARS). Toute suspicion de coronavirus a finalement été levée. Le touriste, décédé après "un malaise" mercredi à 5h15, ne présentait "pas de signe précurseur" de coronavirus et n'avait "pas de fièvre", selon la même source.

Les chefs de partis conviés à Matignon. Pour gérer la recrudescence du nombre de cas sur le territoire, les chefs de partis représentés au Parlement, les présidents de groupes parlementaires et les présidents d'assemblées sont conviés jeudi à 8h30 autour d'Edouard Philippe. Cette réunion fait écho à une demande formulée mardi par le premier secrétaire du Parti socialiste Olivier Faure, qui avait exhorté le Premier ministre à faire "toute la transparence sur la gestion de cette épidémie".

Le dernier jour du carnaval de Nice annulé

Le dernier jour du carnaval de Nice qui devait s'achever samedi a été annulé "à titre préventif", a annoncé mercredi le maire Christian Estrosi. "Pour moi, la santé doit passer avant tout. Cela me parait être la décision la plus responsable alors que la Ligurie et le Piémont (nord de l'Italie) font l'objet de mesures contre le Covid-19", a tweeté le maire, rappelant que le carnaval attire "un flux international important et notamment nos voisins italiens".

Lyon-Juve maintenu, Irlande-Italie reporté 

Alors que le match de Ligue des champions opposant Lyon à la Juventus de Turin mercredi soir est maintenu, en rugby, le match du Tournoi des six nations entre l'Irlande et l'Italie, prévu le 7 mars à Dublin, a été reporté à une date ultérieure, a annoncé mercredi la fédération irlandaise de rugby après une réunion avec le ministère irlandais de la Santé. En France, plusieurs figures de l'opposition ont critiqué l'autorisation du déplacement de 3.000 supporters italiens à Lyon, alors que l'Italie est le pays européen le plus touché par l'épidémie. 

Un "plateau" atteint en Chine

Si l’inquiétude reste très grande, une éclaircie est venue de Chine mercredi matin. Le pays a en effet annoncé le plus faible bilan quotidien depuis trois semaines. Le nombre quotidien de nouvelles personnes contaminées par le nouveau coronavirus dans le monde est même désormais supérieur à celui enregistré en Chine. Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), 411 nouveaux cas ont été recensés en Chine et 427 cas ailleurs dans le monde mardi.

52 personnes ont tout de même succombé au coronavirus au cours des dernières 24 heures en Chine, toutes dans la province de Hubei, dans le centre du pays. Par ailleurs, les autorités ont indiqué mercredi qu'au moins 400 policiers chinois avaient été contaminés dans la province du Hubei, et que quatre d'entre eux étaient morts. 

D'après l'OMS, l'épidémie a connu un "pic" puis un "plateau" entre le 23 janvier et le 2 février, soit juste après la mise en quarantaine de Wuhan. En dehors de cette région, toujours en quarantaine, la vie semblait reprendre un cours un peu plus normal, notamment à Pékin où la circulation automobile s'intensifiait légèrement. 

Au Japon, deux nouveaux décès ont été annoncés, portant le bilan à sept morts dans le pays. 

En Italie, le virus continue de se répandre, et de tuer

Si deux nouveaux cas ont été annoncés en France, c’est bel et bien l’Italie qui reste, et de loin, le pays le plus touché d’Europe, avec 374 personnes contaminées, et 12 décès.

À Milan, théâtre de la Fashion week, le secteur du luxe subit de plein fouet la situation, avec des boutiques vides et une baisse spectaculaire du nombre de touristes asiatiques. Retrouvez notre reportage ici. Sur place en tous cas, la panique n’est pas loin. "Nous sommes rentrés pour être plus en sécurité. Je préfère retrouver ma famille, être isolé ici", témoigne sur Europe 1 Mathis, un étudiant installé à Codogno, petite ville à 60 km de Milan. "Je vais tenter d’éviter le plus possible les contacts et les lieux publics. Dans la mesure du possible, j’espère pouvoir encore faire mes courses, en portant un masque", ajoute-il. 

Un premier cas en Amérique latine

Jusqu'ici épargnée par l'épidémie, l'Amérique latine connaît son premier cas de coronavirus. Un patient de 61 ans a en effet été confirmé positif au virus au Brésil, à Sao Paulo, a annoncé le ministère de la Santé. L'homme avait séjourné en Italie. 

En Europe, la maladie progresse également. La Grèce a par exemple fait état de son premier cas de contamination, mercredi midi, tout comme la Macédoine du Nord. Deux premiers cas ont aussi été recensés au Pakistan, tandis que le ministère de la Santé du Liban a annoncé un deuxième cas, une femme qui venait de rentrer d'Iran.