Egypte : douze suspects de terrorisme tués dans le Sinaï

  • A
  • A
L'armée égyptienne est engagée dans une véritable campagne contre Daech. © KHALED DESOUKI / AFP
Partagez sur :

Ces suspects ont été tués dans le cadre d'une vaste opération militaire contre Daech.

Les forces de sécurité ont tué douze suspects de terrorisme dans un affrontement dans le nord de la péninsule égyptienne du Sinaï, où une vaste opération militaire cible Daech, a indiqué dimanche une source au ministère de l'Intérieur. 

Echanges de tirs. Des échanges de tirs ont eu lieu dans la ville d'Al-Arich, après que les autorités ont reçu des informations sur la présence d'"éléments terroristes" cachés dans la région, selon la même source. Douze "terroristes" ont été tués, a-t-elle poursuivi sans faire état de victimes parmi les forces égyptiennes et sans préciser la date de l'affrontement. Des pistolets, des munitions et des engins explosifs ont été retrouvés sur les lieux. 

250 jihadistes tués. Plus de 250 jihadistes et une trentaine de soldats sont morts depuis le lancement le 9 février de l'opération militaire baptisée "Sinaï 2018", visant à déloger les jihadistes de la branche locale de l'Etat islamique du nord du Sinaï, dans l'est de l'Egypte, selon des chiffres officiels. Le 5 août, l'armée égyptienne avait annoncé avoir tué 52 jihadistes au cours des derniers jours dans cette région. 

Une campagne controversée. Depuis la destitution en 2013 par l'armée du président Mohamed Morsi, issu des Frères musulmans, les forces de sécurité affrontent dans le Sinaï des groupes extrémistes, dont Daech. Des centaines de policiers et de soldats ont été tués dans des attaques jihadistes. Les organisations de défense des droits de l'homme ont dénoncé à plusieurs reprises les conséquences sur les populations civiles de la campagne menée par l'armée.