Dévaler des pentes à VTT et visiter les marchés de La Paz : nos bons plans pour découvrir la Bolivie

  • A
  • A
Bolivie 7:54
La Bolivie, en Amérique du Sud, comporte de superbes paysages. © AIZAR RALDES / AFP
Partagez sur :
Et si vous partiez découvrir la Bolivie ? Dans ce pays d'Amérique du Sud, vous trouverez aussi bien de magnifiques paysages naturels que des sensations fortes le long des routes sinueuses. Dans la capitale La Paz, vous pourrez aussi profiter des charmants marchés locaux. L'auteur pour le "Lonely Planet" et chroniqueur d'Europe 1, Jean-Bernard Carillet, vous donne ses conseils pour une découverte parfaite du pays. 

Moins prisée des touristes que d'autres destinations d'Amérique du Sud comme le Brésil, l'Argentine ou encore le Pérou, la Bolivie ne manque pourtant pas d'atouts pour séduire les voyageurs à la recherche de superbes paysages, d'activités de plein air, mais également en quête de découverte de la culture locale. Chroniqueur de l'émission Et si on partait ? sur Europe 1, l'auteur au Lonely Planet Jean-Bernard Carillet a partagé samedi ses bons plans pour y passer un séjour inoubliable. 

Une expédition en 4x4 sur le Salar d'Uyuni

S'il faut évidemment se rendre sur les bords du célèbre lac Titicaca, partagé entre le Pérou et la Bolivie, il est possible de découvrir également le Salar d'Uyuni, au sud du pays. En voyant cette immense étendue de sel, la plus grande du monde, parfaitement plane et blanche, on se croirait sur la banquise, le tout sur une surface équivalente à celle d’environ deux départements français. On y change de monde, on éprouve une sensation de perte de repères, entre ciel et terre, en marchant sur la croûte de sel qui crisse sous les pas. On a l'impression d’être dans un paysage de cristal.

Sel

© Aizar RALDES / AFP

Pour visiter le Salar d'Uyuni, vous pouvez passer par une agence locale, à Uyuni. L'excursion peut être effectuée à la journée, mais vous pouvez aussi prévoir une expédition en 4x4, sur trois jours, ce qui permet de s’imprégner au mieux de l’atmosphère, des couleurs, et aussi de camper. Une excursion de plusieurs jours permet aussi d'inclure d'autres sites naturels, comme les lagunes du Sud Lipez, taches colorées dues à des oligoéléments, des algues, au soufre. 

Descendre la "Route de la Mort" en VTT

En Bolivie, on peut aussi pratiquer beaucoup d'activités sportives. Les voyageurs en quête d'adrénaline peuvent ainsi descendre la "Route de la Mort" en VTT. Cette route en corniche relie les hauts plateaux à l’Amazonie. Si on imagine la Bolivie comme un grand immeuble, sur cette route, on passe du "rooftop" au rez-de-chaussée en 35 kilomètres, et 4.000 mètres de dénivelé, de l’altitude du Mont Blanc à 800 mètres en deux heures. La "Route de la Mort" a longtemps été l’une des routes les plus dangereuses du monde, avec des bus qui versaient dans le ravin. Aujourd'hui, une nouvelle route a été construite de l’autre côté, mais celle-ci a été conservée, surtout pour les VTT. 

route

© AIZAR RALDES / AFP

Faire le plein de souvenirs dans les marchés de La Paz

La capitale administrative de la Bolivie, La Paz, regorge de marchés. L'un des plus beaux est le Mercado de las Brujas ("Marché des Sorcières"), célèbre pour ses remèdes traditionnels, comme des fœtus de lamas, censés porter chance, ou des amulettes en tout genre pour retrouver la fortune, l’amour, la santé, etc.

marché(1)

© AIZAR RALDES / AFP

On y trouve également des babioles kitsch, mais aussi de l'artisanat de qualité de différentes régions. Si vous aimez les sculptures en bois, les tissus colorés, ou les articles en argent, vous trouverez votre bonheur. Avec ses nombreuses plantes médicinales et aromatiques, le Marché des Sorcières est aussi un véritable paradis pour les naturopathes. 

Survoler la capitale en téléphérique

Toujours à La Paz, vous pouvez profiter de l'immense réseau de téléphériques, le plus vaste au monde, avec une trentaine de kilomètres de lignes. Il vous permettra de vous déplacer dans les airs au-dessus de la circulation frénétique de La Paz et des canyons. 

Europe 1
Par Jean-Bernard Carillet