Destinations en vogue - le coup de cœur d’Europe 1 : La République dominicaine, aux origines du "Nouveau Monde"

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

7/7 - Pendant une semaine, Europe 1 vous propose de découvrir chaque jour une destination vacances en vogue pour 2019.

Envie de soleil, de plage, ou plutôt de flocons ? Pour rompre avec la morosité qui suit les fêtes de fin d'année, Europe 1.fr vous propose de penser dès à présent à vos prochaines vacances. Chaque jour, pendant une semaine, découvrez l'une des sept destinations que nous avons sélectionnées parmi les plus attendues pour 2019. Notre dernière escale, le coup de cœur de Vanessa Zha, la spécialiste voyages d’Europe 1 : la République dominicaine.

L’île est numéro un des destinations long-courriers en France, selon les derniers chiffres du Syndicat des entreprises de Tour Operating (SETO). Souvent, la simple vue du mot "Rep Dom" peut rebuter certaines personnes. Punta Cana et sa plage transformée en usine à touristes vous sautent au visage. Ne vous arrêtez pas à ça ! La République dominicaine est bien plus que la "Rep Dom". C'est un "trésor" des Grandes Antilles grâce à un cocktail de cinq siècles d’histoire et d'une nature proche de l’Eden. Île aux 1.000 facettes, la République dominicaine, a donc bel et bien une âme, à laquelle contribuent fortement les Dominicains.

Santo Domingo vient d’être élue deuxième ville la plus "friendly" du monde par le prestigieux magazine international Condé Nast Traveler. La Ciudad Coloniale, le quartier de la vieille ville, est classée au Patrimoine de l’Humanité par l’Unesco depuis 1990. Pas étonnant, on y retrouve le charme du "Vieux Monde" grâce à ses splendides bâtisses du 16ème siècle. Elles rappellent que Saint-Domingue a été la première ville des Amériques espagnoles, fondée en 1496. En déambulant dans ses rues en damier, vous êtes transportés au temps de Christophe Colomb et des grandes découvertes. Si vous avez envie de vous plonger un peu plus dans l’aventure des Conquistadors, poussez les portes d’un tout nouveau musée : le MAR, le Musée des chantiers navals royaux. Interactif et captivant.

Mais ne pensez pas que La Ciudad coloniale n’est qu’une ville-musée colorée. Bien au contraire, elle est habitée par l’âme de ses Capitalenos. Ils sont tellement fiers de leur patrimoine qu’ils le "vivent " tous les jours. Ne soyez pas surpris si certains d'entre eux n’hésitent pas à vous prendre par la main, pour vous faire découvrir un endroit secret ou …tout simplement pour danser. À toute heure de la journée, la musique anime la rue jusque dans les transistors des policiers. Mais on est encore loin de l’ambiance festive nocturne du soir ! Passez d'ailleurs le dimanche soir aux pieds des ruines de l’ancien monastère de San Francisco. Le groupe Bonye se produit gratuitement, en plein air, devant le monastère. Les Capitalenos s’y retrouvent pour danser le merengue sur des airs de bachata. Une institution.

repdom1280

Le soir venu, les bars et les restaurants de Santo Domingo ne manquent pas d'animation. ©République dominicaine - ministère du Tourisme

Bon à savoir. Où trouver des plages paradisiaques loin des milliers de tongs qui foulent le sable de Punta Cana ? Tout au nord de l’île, sur la péninsule de Samana. Bordée de cocotiers sur ses collines et de plages de sable blanc, c’est l’une des plus belles régions de la République dominicaine. On peut même y observer les baleines à bosse mettre bas et exécuter leur parade nuptiale, de mi-janvier à mi-mars. Samana est encore peu connue. Vous ne trouverez donc pas de grandes structures hôtelières, mais des petits hôtels de charme autour de Las Terrenas, un petit village de pêcheurs. Ce sont les rares hôtels de l'île à ne pas proposer que le "All-inclusive", LA tendance de l'île. Attention justement au coût de l'hébergement, qui est assez élevé en République Dominicaine. Si la formule tout-compris peut paraître élevée – souvent l'équivalent d'un simple billet d'avion – elle reste une option à méditer.

À faire ! À deux heures de route au Sud-Ouest de Santo Domingo, prenez la direction de la baie de Las Caderas. Là vous avez rendez-vous avec le "Sahara" local : les dunes de sable de Bani. Magiques. Elles comptent parmi les dix plus belles dunes du monde. Et puis sur la côte nord, à 25 km de Puerto Plata, allez visiter le charmant village de Sosua, qui a gardé son ambiance authentique des années 1950. Il a été construit de A à Z par des réfugiés juifs pendant la Seconde Guerre mondiale. La République dominicaine a été l’un des rares pays à accepter d'en accueillir. Un bel écho au roman de Catherine Bardon, Les Déracinés