Covid-19 et isolement du Royaume-Uni : à Calais, la colère des transporteurs routiers

, modifié à
  • A
  • A
Covid-19 Royaume-Uni Calais 1:41
Alors que la France a suspendu les déplacements vers le Royaume-Uni, à Calais le fret est fortement touché. © DENIS CHARLET / AFP
Partagez sur :
Alors que la France, comme d'autres pays européens, a suspendu les déplacements vers le Royaume-Uni, touché par une nouvelle souche du Covid-19, les transporteurs routiers, bloqués à Calais ou de l'autre côté de la Manche, sont inquiets. Ceux-ci dénoncent une "impréparation" et un "manque de respect" vis-à-vis des conducteurs.
REPORTAGE

Le Royaume-Uni est totalement isolé alors qu'une nouvelle souche du Covid-19 a été détectée dans le pays désormais coupé du monde pour au moins deux jours. Les Européens ont suspendu les déplacements, et le fret est également touché. De l'autre coté de la manche, à Calais, les transporteurs routiers, bloqués, sont inquiets.

"Impréparation et manque de respect"

Pour eux, c'est un véritable cauchemar. À Calais, les routiers ne savent plus comment faire. Faute de garanties pour le retour, la plupart d'entre eux ont décidé d'annuler leur départ pour l'Angleterre. C'est notamment le cas de Bruno Ringot, transporteur à Boulogne-sur-Mer, dont les camions assurent trois ou quatre voyages par jour outre-Manche. Celui-ci a tout annulé, mais l'un de ses chauffeurs, Florent, est parti vendredi et se trouve actuellement bloqué à Douvres. "Il y a des panneaux sur l'autoroute qui indiquent que les camions sont stockés", explique Florent, joint par téléphone. "Ils ont annoncé 48 heures, mais sans certitude, on n'a pas plus d'infos que ça, alors on attend".

La situation exaspère son patron. "C'est l'impréparation et le manque de respect à nos conducteurs qui commencent à être très pénibles", s'emporte Bruno Ringot. "C'est inadmissible ce qu'on fait subir au transport routier !".

"On n'a pas de réponse claire et concrète"

Une incertitude qui s'étend jusqu'aux conditions de retour sur le territoire français, que les chauffeurs pourront, paraît-il, regagner après avoir subi un test de dépistage en Grande-Bretagne. "Qu'est-ce que ça coûte ? Quels sont les délais pour obtenir les résultats ? Quid si un test est positif ? Et dans le cas d'une éventuelle hospitalisation ?", interroge Sébastien Riveira, délégué régional de la Fédération nationale des Transports routiers (FNTR). "Ce qui est agaçant, c'est qu'il y a trop d'incertitudes et on n'a pas de réponse claire et concrète sur les modalités de rapatriement des conducteurs qui sont en Grande-Bretagne", dénonce-t-il.

À cela s'ajoutent les conséquences économiques d'une telle fermeture pour les transporteurs. Avec ces livraisons annulées, ce sont des milliers d'euros de perdus pour chaque entreprise.

Europe 1
Par Lionel Gougelot, édité par Pauline Rouquette