Chine : moins de bébés nés en 2017, malgré la fin de l'enfant unique

, modifié à
  • A
  • A
La majorité des bébés nés l'année dernière sont les deuxièmes enfants de leur famille
La majorité des bébés nés l'année dernière sont les deuxièmes enfants de leur famille © FRED DUFOUR / AFP
Partagez sur :
17,23 millions de bébés sont nés en Chine en 2017, un nombre de naissances en légère baisse malgré l'abandon de la politique de l'enfant unique en décembre 2015.

Le nombre de naissances a chuté en 2017 en Chine, pays le plus peuplé du monde, en dépit de l'abandon de la politique de l'enfant unique et de la possibilité pour tous les couples d'avoir deux enfants.

Une légère baisse des naissances. Un total de 17,23 millions de bébés sont nés l'an passé, contre 17,86 millions en 2016, a annoncé jeudi Ning Jizhe, le directeur du Bureau national des statistiques (BNS). La Chine compte environ 1,38 milliard d'habitants. Le pays a officiellement abandonné fin 2015 sa politique dite de "l'enfant unique". Tous les couples mariés sont désormais autorisés à avoir un deuxième enfant : un assouplissement destiné à contrer le vieillissement de la population et à alimenter la croissance économique.

Un niveau toujours "relativement élevé". Mais si le nombre de naissances était en baisse en 2017, il reste "à un niveau relativement élevé", a indiqué la Commission nationale de la santé et du planning familial dans un communiqué. Selon elle, la diminution de l'an passé s'explique par deux raisons : la réduction du nombre de femmes en âge de procréer et la volonté des gens de se marier et d'avoir des enfants plus tardivement."Les facteurs socioéconomiques ont, de façon plus nette, eu un impact sur l'envie d'enfant", a souligné la commission. Elle cite le coût financier, la pénurie des services de garde, ou encore les contraintes professionnelles pesant sur les femmes actives.

Plus de deuxième enfant. La majorité des nouveau-nés chinois sont désormais le deuxième enfant de leur famille : ils représentaient 51% des naissances en 2017, soit une augmentation de cinq points sur un an, a indiqué la commission. Environ 53% des couples ayant déjà un enfant ne souhaitent cependant pas en avoir un deuxième, selon un sondage de la Fédération des femmes de Chine, réalisé auprès de 10.000 familles.