Algérie : décès d'"Amar" Benaouda, figure historique de la lutte d'indépendance

  • A
  • A
Des militants indépendantistes à Alger, en mai 1956.
Des militants indépendantistes à Alger, en mai 1956. © Simonot / INTERCONTINENTALE / AFP
Partagez sur :

L'un des derniers survivants d'un groupe de militants indépendantistes algériens, Benmostefa Benaouda, est mort lundi à l'âge de 93 ans.

Benmostefa Benaouda, dit "Amar", un des derniers survivants du "Groupe des 22" militants indépendantistes algériens ayant décidé en 1954 le lancement de la lutte armée, est décédé lundi, ont annoncé les médias publics en Algérie. Selon l'agence de presse d'Etat algérienne APS, Amar Benaouda, "figure emblématique de la Guerre de libération nationale", est décédé à l'âge de 93 ans dans un hôpital de Bruxelles. Sa dépouille est attendue lundi en fin d'après-midi à Alger selon l'APS.

La genèse du FLN. Réuni à Alger en juin 1954, un groupe de 22 militants indépendantistes, anciens membres de l'Organisation spéciale (OS) démantelée en 1950 par les autorités coloniales françaises, avait décidé du passage à l'insurrection - qui sera déclenchée le 1er novembre 1954 - pour obtenir l'indépendance de l'Algérie.

Ils avaient aussi choisi en leur sein pour diriger la lutte armée un groupe de cinq personnes, rapidement porté à six, qui allait devenir les six chefs historiques du Front de libération nationale (FLN) : Krim Belkacem, Larbi Ben M'hidi, Mostefa Ben Boulaïd, Rabah Bitat, Mohamed Boudiaf et Mourad Didouche.