À Jérusalem, une partie du Mur des Lamentations fermée après la chute d'une pierre

  • A
  • A
La pierre est tombée sur une partie mixte bordant le Mur où hommes et femmes peuvent prier ensemble sans séparation.
La pierre est tombée sur une partie mixte bordant le Mur où hommes et femmes peuvent prier ensemble sans séparation. © AFP
Partagez sur :
La mairie de Jérusalem a annoncé avoir fermé une partie du site lundi matin après qu'une pierre du mur pesant 100 kilos est tombée sur l'esplanade, sans faire de blessé.

La mairie de Jérusalem a annoncé avoir fermé une partie du Mur des Lamentations lundi matin après qu'une pierre du mur pesant 100 kilos est tombée sur l'esplanade, sans faire de blessé. "Une pierre de 100 kilos est tombée près d'une fidèle sans la toucher", a détaillé le maire de la ville Nir Barkat dans un communiqué expliquant les raisons de la fermeture d'une partie de l'esplanade proche du site sacré pour les juifs.

Une partie de la ville occupée par Israël depuis 1967. Le Mur des Lamentations est le seul vestige d'un mur de soutènement du deuxième Temple juif détruit par les Romains en l'an 70. Au-dessus s'étend le Mont du Temple, le site le plus sacré du judaïsme et l'esplanade des Mosquées, le troisième lieu saint de l'islam. La vieille ville se trouve à Jérusalem-Est, partie de la ville occupée par Israël depuis 1967 et annexée par l'État hébreu. L'ONU ne reconnaît pas cette annexion.

Un "incident rarissime et incompréhensible". La pierre est tombée sur une partie mixte bordant le Mur où hommes et femmes peuvent prier ensemble sans séparation. "L'Autorité des antiquités va se charger de vérifier qu'il n'y a plus de danger avant que l'ouverture du site soit (de nouveau) autorisée", a indiqué la mairie. Des dizaines de milliers de personnes s'étaient rendues sur le site dimanche à l'occasion des célébrations marquant la destruction des deux Temples de Jérusalem selon la tradition juive. Le rabbin Shmouel Rabinowitz, rabbin du Mur a affirmé dans un communiqué lundi matin qu'il s'agissait "d'un incident rarissime et incompréhensible qui exige un examen de conscience".