A Dakar, Sénégal et France s'accordent pour lutter contre l'immigration irrégulière

  • A
  • A
Edouard Philippe a reçu une médaille d'honneur du président sénégalais Macky Sall
Edouard Philippe a reçu une médaille d'honneur du président sénégalais Macky Sall © SEYLLOU / AFP
Partagez sur :
La France et le Sénégal ont renouvelé dimanche leur engagement à coopérer pour lutter contre les migrations irrégulières à l'occasion de la visite à Dakar du Premier ministre français Edouard Philippe venu également s'entretenir avec le président Macky Sall de la lutte antijihadiste au Sahel.

Sept semaines après un débat au Parlement français sur l'immigration voulu par Emmanuel Macron, qui a notamment abouti à la future instauration de quotas d'immigration professionnelle, France et Sénégal se sont notamment engagés à "poursuivre une coopération efficace contre les migrations irrégulières", selon les termes d'une déclaration commune, à l'occasion de la venue d'Edouard Philippe au Sénégal.

La France et le Sénégal ont renouvelé leur engagement à coopérer pour lutter contre les migrations irrégulières à l'occasion de la visite à Dakar du premier ministre français, venu également s'entretenir avec le président Macky Sall de la lutte antijihadiste au Sahel.

"Une politique migratoire ce n'est pas qu'une addition de contraintes, c'est aussi l'expression de choix affirmés", a résumé Edouard Philippe, qui a été accueilli à la mi-journée par Macky Sall au palais présidentiel. "La délivrance des titres de séjour doit répondre à des principes clairs et ne pas être le fruit d'une forme de passivité", a ajouté le Premier ministre devant la communauté française vivant à Dakar.

"La coopération peut encore s'améliorer"

Parmi les leviers dont dispose la France, l'aide publique au développement, dont le budget total doit atteindre 0,55% du PIB en 2022. Environ 2 milliards d'euros ont été distribués au Sénégal depuis 2007: des "efforts" qui doivent "produire des résultats sur l'immigration irrégulière", souligne Matignon.

"La coopération (...) peut encore s'améliorer dans la logique d'engagement réciproque", a insisté M. Philippe dimanche. La France soutiendra ainsi la modernisation de l'état civil sénégalais ainsi que certains services de police et gendarmerie dédiés aux contrôles des frontières et à la lutte contre le trafic des migrants. Concernant l'immigration légale, Matignon salue la "vraie dynamique", "de l'ordre de 7%", d'admission d'étudiants sénégalais (12.500 en 2019) dans l'enseignement supérieur français.

Europe 1
Par Europe1 avec AFP