Vatican : Vigano "sur une fausse piste"

  • A
  • A
Partagez sur :

L'ancien secrétaire général du gouvernorat du Vatican, Mgr Carlo Maria Vigano, "s'était mis sur une fausse piste" en portant l'an dernier des accusations de corruption dans la gestion du Vatican, a estimé jeudi l'ex-président du gouvernorat, le cardinal Giovanni Lajolo.

"Je suis amer de voir comment l'opinion a été influencée négativement" par l'écho des lettres adressées par Mgr Vigano au pape et au secrétaire d'Etat Tarcisio Bertone, a reconnu dans une interview au site internet TGCom24 Mgr Lajolo, jusqu'en octobre supérieur hiérarchique de Mgr Vigano, aujourd'hui nonce à Washington. Il est "indéniable" qu'un climat pesant régnait quand Mgr Vigano a écrit ses lettres de dénonciation, a-t-il encore admis.

"Les accusations les plus lourdes de Mgr Vigano étaient celles d'une âme blessée (...) Il s'est vu placé injustement sous un jour négatif par des informations de presse, et en a été profondément blessé. Cherchant les responsables, il est parti de soupçons qui se sont montrés infondés. Il s'est mis sur une fausse piste qui l'a amené à insérer son cas dans un cadre plus vaste, avec une série d'analyses qu'un examen plus attentif et dépassionné a révélées erronées", a ajouté le cardinal italien.

Les + lus