L'ex-banquier du Vatican craignait pour sa vie

  • A
  • A
Partagez sur :

L'ex-président de la banque du Vatican, Ettore Gotti Tedeschi, récemment limogé, craignait pour sa vie et avait constitué un mémoire sur les conflits internes au Vatican qui a été saisi à son domicile, rapportent jeudi les médias italiens.

"Je crains pour ma vie", a déclaré l'ex-président de l'IOR (Institut pour les oeuvres de religion) aux enquêteurs, affirme le Corriere della Sera. Quand il a vu s'approcher les policiers en civil mardi, Ettore Gotti Tedeschi a pensé qu'il s'agissait de tueurs, avait rapporté cette semaine la Stampa.

A tel point que selon Il Fatto quotidiano, il "avait engagé des gardes du corps privés et contacté une agence de détectives privés pour sa protection". Ettore Gotti Tedeschi avait également remis des copies de ses archives à des amis de confiance, en leur disant : "si je suis tué, la raison de ma mort se trouve là", selon ce quotidien de gauche.