Elections : Poutine ne veut pas d'ingérence

  • A
  • A
Partagez sur :

Le Premier ministre Vladimir Poutine, désigné dimanche par le parti au pouvoir, Russie unie, candidat à la présidentielle de 2012, a mis en garde l'étranger contre toute ingérence dans les élections russes, à une semaine des législatives.

Vladimir Poutine a déclaré, lors d'un congrès à Moscou de son parti, que des pays étrangers payaient des ONG en Russie "en vue d'influencer le cours de la campagne électorale dans notre pays", estimant qu'il s'agissait d'un "travail inutile, de l'argent jeté par les fenêtres".

"Il serait préférable qu'ils utilisent cet argent pour payer le déficit de leur pays et arrêtent de dépenser de l'argent pour des politiques étrangères coûteuses et inefficaces", a-t-il ajouté dans une apparente référence à des pays européens et aux États-Unis.