Attentats de Bombay: peine de mort confirmée

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

La justice indienne a confirmé, lundi en appel, la condamnation à mort du seul auteur survivant du commando responsable des attentats de Bombay en 2008 qui avaient fait 166 morts, ont rapporté des chaînes de télévision. Selon les médias, les deux juges de la haute cour de Bombay ont rejeté l'appel déposé par le Pakistanais Mohammed Ajmal Amir Kasab concernant son implication dans les sanglants attentats. Cet homme de 23 ans avait été condamné à mort en mai 2010 par le juge d'un tribunal d'exception indien au terme d'un procès d'un an. La peine capitale avait été prononcée en vertu de quatre chefs d'accusation: meurtres, actes de guerre contre l'Inde, complot et terrorisme.

Kasab était le seul accusé survivant du commando. Les neuf autres membres ont été tués lors de l'intervention des forces de l'ordre. Du 26 au 29 novembre 2008, un commando de dix hommes lourdement armés avait semé la mort dans des hôtels de luxe, un restaurant touristique, la principale gare et un centre juif de Bombay, faisant 166 morts et plus de 300 blessés. L'Inde a imputé les attentats, qualifiés par la presse de "11-Septembre de l'Inde", au groupe extrémiste Lashkar-e-Taïba (LeT) installé au Pakistan.