Algérie : 4e décès par immolation

  • A
  • A
Partagez sur :

Un chômeur de 36 ans qui s'était immolé par le feu dans la la ville d'El Oued, à l'extrême est de l'Algérie, non loin de la frontière avec la Tunisie, a succombé vendredi à ses brûlures. Lotfi Maamir avait été admis au service des grands brûlés de l'hopital de Douera, dans la banlieue sud-est d'Alger, après s'être aspergé d'essence le 17 janvier dans l'enceinte du siège de l'Assemblée populaire de Wilaya (APW, assemblée départementale) où il était venu réclamer un emploi et un logement.

Il s'agit du quatrième décès par immolation enregistré en Algérie depuis la mi-janvier. Au moins 11 tentatives de suicide par le feu, y compris celle-ci qui s'est avérée fatale, ont été enregistrées dans ce pays depuis depuis le déclenchement en janvier d'un mouvement de mécontentement social qui a provoqué des émeutes dans la foulée de la "révolution du Jasmin" en Tunisie.