VIDÉO- Les images impressionnantes d'un hélicoptère de la gendarmerie en mission de sauvetage

, modifié à
  • A
  • A
Cette approche s'appelle "un appui patin" et que "cela n'a rien d'extraordinaire", selon le pilote.
Cette approche s'appelle "un appui patin" et que "cela n'a rien d'extraordinaire", selon le pilote. © Capture d'écran Facebook
Partagez sur :
Mercredi dernier, un hélicoptère de gendarmerie de haute-montagne, pour secourir un randonneur blessé, a effectué une manœuvre impressionnante en posant son patin sur une pente très raide. 

Mercredi dernier, un peloton de gendarmerie de haute-montagne est sorti en intervention en Haute-Savoie afin de venir en aide à un randonneur. Si la blessure de ce dernier n'avait rien d'extraordinaire, la manœuvre d’hélicoptère pour parvenir à déposer les sauveteurs a, elle, a été impressionnante, comme en témoignent plusieurs vidéos postées sur les réseaux sociaux et rapportées par France Bleu.

Un patin seulement en contact avec le sol. La pente était enneigée et très raide mercredi dernier au col d'Anterne dans les Alpes. Et ça n'a pas était un obstacle pour l'hélicoptère de la gendarmerie venu au secours d'un randonneur touché au genoux. L'engin est venu poser un de ses patins avant contre la pente, tout en restant bien horizontal. L'approche était suffisante pour permettre aux sauveteurs de mettre pied à terre. Une fois ces derniers descendus, l'hélicoptère est reparti. 

Grâce aux images filmées par Nicolas Derely, on peut constater la grande dextérité du pilote. 

"Rien d'extraordinaire", avance le pilote. La même manœuvre a ensuite été reproduite pour venir récupérer les secouristes. Le pilote, âgé de 46 ans, qui cumule 5.000 heures de vol et pratique depuis six années dans la vallée de Chamonix, reste cependant humble. Interrogé par France Bleu, il a expliqué que cette approche s'appelle "un appui patin" et que "cela n'a rien d'extraordinaire". Il faut cependant "s'assurer de l'angle du terrain" pour être sûr que la manœuvre réussisse. 

 

 

 

 

Les + lus