EN IMAGES - Pourquoi un ciel ocre enveloppe une partie de la France ce samedi

, modifié à
  • A
  • A
Ciel ocre jaune
À Lyon, comme à Grenoble ou Chamrousse, le ciel s'est teintée d'ocre, samedi matin. © Préfet Auvergne-Rhône-Alpes / Twitter
Partagez sur :
Samedi, le ciel a oscillé entre le jaune et l'orange sur une partie de la France, notamment en Auvergne-Rhône-Alpes et dans les Pyrénées. Un phénomène de sirocco venu de la Méditerranée qui n'a rien de véritablement dangereux pour la santé.

"J'ai halluciné en me réveillant, j'ai cru que c'était le jugement dernier !" Comme cet utilisateur de Twitter, de nombreux habitants du sud et de l'est de la France ont eu la surprise d'observer, samedi matin, un épais voile ocre se former au-dessus de leur tête. Une ambiance aux allures d'apocalypse qui ne doit pourtant rien à la période actuelle, elle aussi très troublée en raison du Covid-19. Il s'agit plutôt d'un phénomène météorologique heureusement sans gravité, venu tout droit de la zone méditerranéenne.

 

Du sable aspiré du Sahara

Comme l'expliquent plusieurs spécialistes, c'est un phénomène de sirocco qui s'est produit ce week-end et qui n'est pas rare en période hivernale. "Il s’explique par un air froid en altitude qui plonge jusqu’au Maroc et qui conduit à des vents forts sur le nord-ouest du Sahara", précise Olivier Proust, prévisionniste à Météo France, au Monde. Ce sable remonte ensuite vers la France et se stabilise en hauteur, se mélangeant notamment à la neige pour donner cette couleur particulière.

Ces poussières retombent ensuite sur les capots des voitures et peuvent être enlevées avec de l'eau à haute pression, plutôt qu'avec des rouleaux, qui pourraient occasionner des rayures sur la carrosserie. Et le sirocco ne devrait pas durer plus longtemps que la journée, avant d'être décalé vers l'Europe centrale.