Bienvenue à Mesnil-en-Ouche, 5.000 habitants et... 20 églises à rénover

  • A
  • A
Partagez sur :
Vingt églises pour 5.000 habitants, voilà ce que recense la commune de Mesnil-en-Ouche. L’entretien de cet abondant patrimoine représente des dépenses considérables pour cette commune de l’Eure, véritable casse-tête pour le maire qui a annoncé qu’il ne se représenterait pas aux prochaines élections municipales.

Bienvenue à Mesnil-en-Ouche, une charmante commune de l’Eure qui compte 5.000 âmes et pas moins de... 20 églises. C’est un article paru mardi dans Le Parisien-Aujourd’hui en France qui offre une visite de la commune . Si les Beaumesnilois ont l’embarras du choix pour aller à confesse, cet abondant patrimoine enchante moins le maire, Jean-Noël Montier. En effet, ces 20 lieux de cultes sont tous sortis de terre avant 1905, date de la loi relative à la séparation de l’Eglise et de l’Etat ; dès lors, les 20 clochers appartiennent à la commune.

Des travaux de rénovation monstres

Certaines de ces églises ont été construites au Xe siècle, sous le règne des Carolingiens. Des travaux de rénovation sont donc nécessaires pour entretenir ces édifices qui n’accueillent plus que deux ou trois messes par an, pour les plus chanceux. Des clochers menacent de s’effondrer et certaines toitures prennent l’eau. Le maire de la commune, Jean-Noël Montier, s’improvise donc apprenti charpentier. Ce dernier dit terminer son mandat épuisé et les 20 églises n’y sont pas pour rien. C’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles le maire a décidé de passer la main lors des prochaines élections municipales, après 31 ans de mandat.

Si Mesnil-en-Ouche compte autant d’églises, c’est parce qu’elle est une toute jeune commune créée il y a cinq ans par la fusion de 16 petits villages voisins. Ce mariage offre certes un budget de réfection plus important, 300.000 euros annuels, mais celui-ci demeure bien légère au regard de l’ampleur des travaux pour rénover les 20 lieux de culte.

Europe 1
Par Julien Pearce, édité par Léa Beaudufe-Hamelin