Une cavité de 10 mètres de large s'est formée dans le centre-ville d’Amiens

  • A
  • A
Les sapeurs-pompiers sont intervenus sur place et ont procédé à l’analyse de la situation. (image d'illustration)
Les sapeurs-pompiers sont intervenus sur place et ont procédé à l’analyse de la situation. (image d'illustration) © AFP
Partagez sur :
Un trou béant s’est formé au pied d’un immeuble de la place Léon-Debouverie, au centre-ville d'Amiens. 

Dans la matinée, la police municipale a découvert, lors d'une ronde, une excavation place Léon-Debouverie, au centre-ville d'Amiens, rapporte Le Courrier Picard. Entre le beffroi et l'hôtel de ville, un trou "large de 10 mètres et profond de 4 à 5 mètres" s'est formé au niveau de la terrasse d'une brasserie, explique la Ville dans un communiqué. 

La brasserie fermée pendant les vacances

Un périmètre de sécurité a été installé autour de la place et la circulation est coupée dans une partie de la rue adjacente. Par mesure de précaution, les réseaux d'électricité, de gaz et d'eau ont été coupés. Si Le Courrier Picard fait état d'un risque d'effondrement, France 3 Hauts-de-France indique que celui-ci est écarté. Seule la terrasse de la brasserie, fermée pour les vacances, serait menacée. Trois personnes ont été évacuées de l'immeuble situé au-dessus de la brasserie. Ils ont été accueillis dans les salons de l'hôtel de ville.

Une expertise est en cours

Selon les premières observations, l'excavation n'aurait pas été causée par la rupture de canalisation qui avait été constatée, mais par une cavité qui aurait cédé. L'hypothèse n'est cependant pas confirmée par la métropole. Les services de prévention des risques et fouilles archéologiques d’Amiens métropole poursuivent leur expertise pour déterminer les causes de l'affaissement de la chaussée. Les analyses sont toutefois perturbées par la fermeture, pour les congés d'été, de trois commerces dans le secteur.

Sous l'hôtel de ville se trouvent les vestiges d'un amphithéâtre romain de 15 000 places, qui avait été transformé en forteresse au Moyen-Âge. 

Les + lus