Quatre blessés, dont deux graves, après des coups de feu à Nantes

, modifié à
  • A
  • A
Quatre hommes ont été blessés par balles à Nantes dans la nuit de dimanche à lundi.
Quatre hommes ont été blessés par balles à Nantes dans la nuit de dimanche à lundi. © AFP
Partagez sur :
Les faits se sont produits vers minuit dans le quartier Bellevue, quand des individus ont tiré depuis une voiture précédée d'un scooter.

Quatre hommes ont été blessés par balle, dont deux grièvement, dans un quartier de Nantes, où des coups de feu ont éclaté dans la nuit de dimanche à lundi. Les faits se sont produits vers minuit dans le quartier Bellevue quand des individus ont tiré depuis une voiture précédée d'un scooter, place Mendès-France, la place centrale du quartier, faisant quatre blessés, a indiqué une source proche du dossier.

Deux blessés graves

L'antenne de la police judiciaire a été saisie de tentatives d'homicides et le parquet de Nantes a ouvert une enquête. Deux blessés ont été admis en urgence absolue au CHU de Nantes et deux autres en urgence relative. Trois victimes âgées de 25 et 30 ans ont été touchées au genou, à l'abdomen et au visage. Une quatrième victime est âgée d'une cinquantaine d'années. 

Une arme automatique utilisée

Lundi matin, des traces de sang étaient encore visibles devant la pizzeria où se sont produits les faits, mais le calme semblait revenu dans le quartier, a constaté un correspondant de l'AFP. Contacté par l'AFP, le procureur de la République de Nantes n'a pas souhaité communiquer "compte tenu du caractère très récent de ces faits". 

Selon une source proche du dossier, les tireurs ont fait usage de calibres 7.62, 7.65, 9 mm et une arme automatique a été utilisée. Au total, près de vingt douilles ont été découvertes sur les lieux, selon le quotidien Presse Océan.

Des patrouilles de police renforcées

Lundi, la préfecture de Loire-Atlantique a lancé une opération de sécurisation dans le quartier ainsi que dans deux autres quartiers sensibles, rapporte lundi France Bleu Loire Océan. Des patrouilles de polices ont également été renforcées. "Il en va de la sécurité des habitants", a justifié la préfecture de police. 

Les + lus