Oise : un avion militaire passe le mur du son et sème la panique

, modifié à
  • A
  • A
Un Rafale a passé le mur du son au-dessus de l'Oise.
Un Rafale a passé le mur du son au-dessus de l'Oise. © GEORGES GOBET / AFP
Partagez sur :
Des habitants de l'Oise ont signalé une importante détonation jeudi soir. Il s'agissait en réalité d'un avion militaire qui a passé le mur du son. 

Grosse frayeur dans l'Oise. De nombreux habitants ont signalé une importante détonation vers Compiègne aux alentours de 22h, jeudi soir. Des internautes ont assuré avoir entendu un bruit assourdissant à des dizaines de kilomètres à la ronde, faisant même trembler certaines habitations. Certains commentaires, publiés sur Twitter, ont même évoqué une possible explosion d'une usine à proximité de Compiègne.

Il s'agissait en réalité d'un avion militaire, un Rafale, qui a passé le mur du son. "Une forte détonation a été entendue dans la partie est de l'Oise aux alentours de 21h55. Un aéronef militaire a passé le mur du son à cette heure là", a tweeté la préfecture de l'Oise, peu avant 23h

Un Rafale envoyé pour localiser un avion. Un avion, qui effectuait un trajet entre le Maroc et la Belgique, a perdu le contact radio avec le contrôle aérien, d'après un porte-parole de l'armée de l'air contacté par Europe 1. Un Rafale de la base de Saint-Dizier, en Haute-Marne, a donc été envoyé pour l'identifier afin de lever tout doute. 

"L'avion n'avait plus de contact radio avec le contrôle aérien, il est donc devenu douteux. L'armée de l'air a fait décoller un Rafale pour intercepter l'aéronef au nord de la région parisienne. L'avion n'était pas dangereux, c'était une panne radio. Il fallait pouvoir l'identifier avant qu'il franchisse la frontière belge. Le Rafale a donc été autorisé à passer en vitesse supersonique pour l'intercepter plus vite. Ça crée forcément de la surprise", a expliqué le porte-parole.