Lyon : un contrôle d'identité mène les policiers à découvrir 200.000 euros en liquide

, modifié à
  • A
  • A
Mardi dernier à Lyon, un banal contrôle d'identité s'est transformé en un dossier de criminalité organisée avec la découverte de 200.000 euros en liquide et d'armes à feu.
Mardi dernier à Lyon, un banal contrôle d'identité s'est transformé en un dossier de criminalité organisée avec la découverte de 200.000 euros en liquide et d'armes à feu. © DENIS CHARLET / AFP
Partagez sur :
Mardi dernier à Lyon, un banal contrôle d'identité s'est transformé en un dossier de criminalité organisée avec la découverte de 200.000 euros en liquide et d'armes à feu. 
INFO EUROPE 1

C'est l'histoire d'un banal contrôle d'identité en pleine rue qui se transforme en dossier de criminalité organisée. Mardi matin, une patrouille de police repère deux jeunes personnes, dans le sud-est de Lyon. Ils ignorent à ce moment-là que ces jeunes sont deux frères de 17 et 20 ans et qu'ils détiennent sur eux 10.000 euros en liquide. Déjà connue de la police pour vol, la petite fratrie est en peine pour expliquer d'où vient l'argent. L'affaire se prolonge alors au domicile familial. Bingo : les policiers retrouvent 200.000 euros en cash, cinq kilos de cannabis et deux armes à feu dont un fusil d'assaut. 

La mère et un autre frère interpellés. La mère, connue pour violences et qui se trouve dans l'appartement à ce moment-là, est interpellée, tout comme le demi-frère. Âgé d'une trentaine d'années, ce dernier est déjà "tombé" pour possession de stupéfiants et évasion. Mais les enquêteurs ne vont pas s'arrêter là. 

Une vingtaine de kilos de cocaïne découverts dans un autre appartement. En perquisitionnant un nouvel appartement familial, ils découvrent 100.000 euros supplémentaires. Mais aussi et surtout : une vingtaine de kilos de cocaïne. À la revente, au détail, cette quantité représente plus d'un million d'euros. L'enquête a été confiée à la police judiciaire. Les trois frères étaient présentés à un juge d'instruction vendredi en vue de leur mise en examen.

Europe 1
Par Pierre de Cossette, édité par O.G