Lot-et-Garonne : une femme et un nouveau-né trouvés morts

, modifié à
  • A
  • A
L'enquête doit déterminer les causes des décès, mettre en évidence d'éventuelles complications liées à un accouchement sans assistance médicale. (Photo d'illustration).
L'enquête doit déterminer les causes des décès, mettre en évidence d'éventuelles complications liées à un accouchement sans assistance médicale. (Photo d'illustration). © GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Partagez sur :
Selon les premiers éléments de l'enquête, la femme aurait été victime d'une hémorragie.

Le corps d'une femme de 37 ans et celui d'un nouveau-né ont été retrouvés morts, mercredi matin, dans un appartement à Aiguillon, près d'Agen, a appris l'AFP de sources concordantes, qui écartent la piste criminelle. Une autopsie des corps aura lieu jeudi à l'Institut médico-légal de Bordeaux pour déterminer les causes des décès, mettre en évidence d'éventuelles complications liées à un accouchement sans assistance médicale et vérifier s'il s'agissait d'une grossesse arrivée à terme.

Un appel sans réponse vers 4 heures du matin. Le corps de la femme, de nationalité polonaise, a été découvert peu avant 11 heures, dans le studio où elle résidait, par une amie, également polonaise, a précisé la procureure de la République d'Agen, Manuella Garnier. Selon les premiers éléments de l'enquête, elle a été victime d'une hémorragie. Le corps du nouveau-né, dont le cordon ombilical était sectionné, a également été découvert dans le studio occupé par la trentenaire qui vivait seule et n'avait pas de compagnon connu.

La trentenaire, installée depuis plusieurs années dans la commune, où elle vivait d'emplois saisonniers dans l'arboriculture, aurait tenté de passer un appel téléphonique aux alentours de 4 heures du matin, sans obtenir de réponse, selon une source proche de l'enquête. Ce double décès ne suggère pas d'intervention d'un tiers et la piste criminelle est écartée, a précisé la procureure de la République.