Limoges : cinq véhicules de la gendarmerie brûlés, enquête ouverte

, modifié à
  • A
  • A
Cinq véhicules appartenant au groupement de gendarmerie de la Haute-Vienne ont été détruits. (Photo d'illustration)
Cinq véhicules appartenant au groupement de gendarmerie de la Haute-Vienne ont été détruits. (Photo d'illustration) © AFP
Partagez sur :
Cinq véhicules appartenant au groupement de gendarmerie de la Haute-Vienne ont été détruits par un incendie dans la nuit de lundi à mardi, selon les gendarmes. 

Cinq véhicules appartenant au groupement de gendarmerie de la Haute-Vienne ont été détruits par un incendie dans la nuit de lundi à mardi, dans l'enceinte de la caserne Jourdan à Limoges, selon les gendarmes.

Des incendies qui pourraient être volontaires. Trois véhicules portant l'inscription "gendarmerie", ainsi que deux bus blancs, ont brûlé. D'après les premières constatations, ces incendies pourraient être volontaires, "raison pour laquelle une enquête a été ouverte par le parquet de Limoges", a indiqué Jean-Marc Géraud, officier de communication de la gendarmerie. L'enquête, confiée à la Section de recherches de Limoges, "doit justement établir de manière formelle l'origine de l'incendie" et les éventuels responsables, a poursuivi Jean-Marc Géraud.

Huit personnes jugées à Paris pour l'incendie d'une voiture de police en 2016. Ces incendies interviennent alors que huit personnes, dont certains décrits comme "membres de la mouvance radicale ultra-gauche", sont jugées à Paris pour l'attaque et l'incendie en mai 2016 d'une voiture de police dans un climat tendu de mobilisation contre la loi Travail.