Gironde : un sexagénaire découvert dans son lit plusieurs mois après sa mort

  • A
  • A
Les pompiers ont découvert l'homme plusieurs mois après sa mort (photo d'illustration). © AFP
Partagez sur :

Prévenus par un gardien d'immeuble inquiet, les pompiers ont trouvé un cadavre "en état de décomposition très avancée", quasiment "à l'état de squelette", probablement décédé de mort naturelle. 

Le corps d'un sexagénaire a été retrouvé cette semaine à l'état de squelette, dans le lit de son appartement à Bordeaux, plusieurs mois après sa mort très vraisemblablement due à des causes naturelles, a-t-on appris samedi de sources concordantes.

Quasiment "à l'état de squelette". Les pompiers sont intervenus mardi matin, au 5ème étage d'un immeuble du nord de Bordeaux, après l'alerte donnée par un gardien d'immeuble, inquiet de n'avoir pas de nouvelles depuis longtemps d'un locataire dont la boîte aux lettres débordait, et ne n'avoir pas de réponse à ses appels, a-t-on précisé auprès des secours et du parquet. Les pompiers sont passés par un balcon puis ont forcé l'entrée dans l'appartement via une baie vitrée: dans la chambre, ils ont découvert dans le lit, sous une couette, un cadavre "en état de décomposition très avancée", quasiment "à l'état de squelette", a-t-on précisé de mêmes sources.

Une mort a priori naturelle. L'homme de 63 ans, discret et qui vivait seul, aurait été croisé pour la dernière fois par des riverains il y a quatre mois, d'après l'enquête de de voisinage de la police, a indiqué le parquet. Selon le quotidien Sud-Ouest, qui a révélé l'information, l'homme a un fils adulte, mais n'avait plus de contact avec lui. L'appartement, fermé de l'intérieur, ne portait pas de trace d'effraction, et l'enquête ne s'oriente pas vers une cause de mort autre que naturelle. Le parquet a néanmoins ordonné une autopsie, dont les résultats étaient pendants samedi, mais permis d'inhumer a été délivré.