États-Unis : un enfant de deux ans décède, écrasé par une commode Ikea

, modifié à
  • A
  • A
Des commodes Ikea à trois tiroirs sont impliquées dans la mort de huit enfants aux Etats-Unis. © AFP
Partagez sur :

Ce décès, intervenu en Californie, est le huitième lié au basculement de ce type de meuble du géant suédois.

Le drame remonte au mois de mai, mais vient seulement d'être relayé par le New York Daily News. Jozef Dudek, un petit garçon californien de deux ans, a trouvé la mort dans sa chambre, écrasé par une commode de type "MALM", à trois tiroirs, commercialisée par Ikea. L'enfant dormait seul dans sa chambre lorsque le meuble a basculé.

Huit décès. Il s'agit, selon le Daily News, du huitième décès d'enfant lié à ce modèle de commode. En juin 2016, Ikea avait même rappelé plusieurs modèles de meubles à trois tiroirs en raison des risques de basculement. À l'époque, la marque avait proposé aux clients un remboursement ou un kit pour fixer leur achat au mur et éviter tout accident.

Un rappel qui n'a pas suffit. Insuffisant, selon l'avocat de la famille Dudek, Me Alan Feldman. "Malheureusement, 29 millions de ces choses ont été vendues, et le rappel n'a pas permis d'avertir les consommateurs sur l'état défectueux de la commode", a-t-il expliqué au Daily News. De fait, une étude réalisée en janvier dernier par la Commission américaine pour la sécurité des consommateurs a montré que seuls 3% des meubles concernés avaient été rapportées dans un magasin Ikea. 

Dommages et intérêts. La marque a adressé ses condoléances à la famille, tout en précisant que l'enquête avait montré que la MALM n'était pas correctement fixée au mur. De précédents cas ont pourtant tourné au désavantage d'Ikea, qui a dû verser 50 millions de dollars à trois familles ayant perdu un enfant par accident après le basculement de l'un de ses meubles. 

Les + lus