L’incroyable enquête pour retrouver la mère d’un bébé mort

, modifié à
  • A
  • A
police
Le quartier général de la police de Lyon, photographié le 27 mai 2019 à Lyon. © JEFF PACHOUD / AFP
Partagez sur :
La mère d'un nouveau-né, retrouvé mort dans un sac poubelle jeté dans le Rhône en juin, a pu être identifiée par un portrait robot génétique et une recherche de parentalité, a-t-on appris jeudi auprès de la police de Lyon. Placée en garde à vue mardi, la jeune femme âgée de 25 ans a été mise en examen jeudi pour meurtre sur mineur de moins de 15 ans. 

À Lyon, une jeune femme de 25 ans a été mise en examen jeudi soir pour infanticide, après avoir été placée mardi en garde à vue. Elle a reconnu être la mère d'un nourrisson retrouvé dans le Rhône en juin dernier, à l'issue d'une enquête hors norme menée par les policiers de la sûreté départementale. Car, au départ, l'ADN ne permettait pas d'identifier la mère, inconnue au fichier. L'enquête de voisinage était elle aussi infructueuse, tout comme l'analyse d'images de vidéosurveillance. 

Un jeu de piste génétique et généalogique

Les enquêteurs ont travaillé sur l'ADN de la mère, retrouvé dans le sac contenant le nourrisson, pour tenter d'identifier celle-ci. Grâce à l'INPS (Institut national de la police scientifique), un portrait robot génétique a été dressé, déterminant la couleur de peau, des cheveux, des yeux. À partir de cet ADN, les experts de la police ont pu également faire une recherche de parentalité, qui a montré qu'un homme présent dans le fichier partage aussi une partie de cet ADN.

Débute alors une enquête de généalogie pour comprendre que cet homme qui vit en Guyane a une demi-sœur à Lyon. Une femme de 25 ans, originaire comme lui de Guadeloupe. Les recherches auprès des organismes sociaux montrent qu'elle a effectivement été enceinte récemment. Son portable borne près du lieu de la découverte la nuit d'avant.

Une grossesse non désirée comme origine du meurtre

Après ces cinq mois d'enquête acharnées pour retrouver cette jeune femme qui a tout avoué en garde à vue, les enquêteurs ont découvert que cet enfant était issu d'une grossesse non désirée que la suspecte avait caché à sa propre mère. 

Europe 1
Par Guillaume Biet, édité par Tiffany Fillon

Les + lus