Bouches-du-Rhône : une policière soupçonnée de revendre des produits "tombés du camion"

, modifié à
  • A
  • A
Cette fonctionnaire est soupçonnée d'avoir participé à un trafic de téléphones portables, tablettes numériques, parfums et autres produits de maquillage volés. (Photo d'illustration)
Cette fonctionnaire est soupçonnée d'avoir participé à un trafic de téléphones portables, tablettes numériques, parfums et autres produits de maquillage volés. (Photo d'illustration) © DGPN - SICOP
Partagez sur :
Une policière a été mise en examen pour "recel de vols en bande organisée". Saisie, la police des police enquête sur une dizaine de ses collègues du commissariat de Vitrolles, qui lui auraient acheté des produits volés.

L'affaire suscite un gros malaise parmi les policiers de Vitrolles, dans les Bouches-du-Rhône : une fonctionnaire de police a été mise en examen pour "recel de vols en bande organisée", révèle La Provence mercredi. C'est d'ailleurs du bout des lèvres qu'Europe 1 a eu confirmation que cette gardienne de la paix, âgée d'une quarantaine d'années et plutôt bien notée, a été "embastillée". C'est en tout cas l'expression employée par ses collègues, qui confirment aussi que l'IGPN, la police des polices, a été saisie.

Son compagnon la fournissait. En poste depuis des années au commissariat de Vitrolles, cette fonctionnaire est soupçonnée d'avoir participé à un trafic de téléphones portables, tablettes numériques, parfums et autres produits de maquillage volés. C'est son compagnon, employé dans une plateforme logistique de colis installée sur l'aéroport de Marseille, qui la fournissait. Les gendarmes du transport aérien ont d'ailleurs retrouvé 100.000 euros en liquide ainsi que plusieurs objets chez le couple.

Une dizaine de policiers dans le collimateur. Plus grave encore : la policière est soupçonnée d'avoir proposé sa marchandise à ses collègues au commissariat, qui revendaient les lots deux à trois fois plus cher. Ils seraient une dizaine de policiers dans le collimateur de l'IGPN.

Europe 1
Par Nathalie Chevance, édité par Thibauld Mathieu