Blessés à l'arbalète, un enfant entre la vie et la mort, son père décédé

  • A
  • A
La thèse d'une tentative d'homicide suivie d'un suicide est privilégiée par les gendarmes (photo d'illustration).
La thèse d'une tentative d'homicide suivie d'un suicide est privilégiée par les gendarmes (photo d'illustration). © PASCAL PAVANI / AFP
Partagez sur :
Il semble que le père ait acheté l'arbalète quelques jours avant le drame. Selon son entourage, ce dernier paraissait fragilisé par la séparation récente avec sa compagne.

Un père de famille est décédé après avoir été retrouvé grièvement blessé par un carreau d'arbalète, comme son fils de trois ans, qui se trouvait toujours vendredi entre la vie et la mort, a-t-on appris auprès du parquet de l'Ain.

Le frère du père à l'origine de la découverte. La thèse d'une tentative d'homicide suivie d'un suicide est privilégiée par les gendarmes, a ajouté cette source, confirmant une information de la presse locale. Le drame avait été découvert jeudi après-midi dans le hameau de Champdossin, à Valromey-sur-Séran, dans la région du Bugey, dans l'Ain. Le frère du père de famille, inquiet de n'avoir pas de nouvelles, s'était rendu dans la maison, fermée à clé. Après avoir brisé une vitre, il a découvert son neveu de trois ans et demi, grièvement blessé à la tête par un tir d'arbalète. Son père était aussi touché à la tête par la même arme, a expliqué le parquet.

Le pronostic vital de l'enfant engagé. Il semble que le père ait acheté l'arbalète quelques jours avant le drame. Selon son entourage, ce dernier paraissait fragilisé par la séparation récente avec sa compagne. Transporté jeudi avec son fils par hélicoptère à l'hôpital Édouard Herriot de Lyon, le père n'a pas survécu à ses blessures et est décédé dans la nuit de jeudi à vendredi. Selon les médecins, le pronostic vital de l'enfant n'est pas favorable, a encore indiqué le parquet.

Les + lus