Bastia : un forcené retranché après avoir tué une personne et blessé cinq autres

, modifié à
  • A
  • A
Les forces de l'ordre encerclent l'immeuble où le tireur s'est retranché.
Les forces de l'ordre encerclent l'immeuble où le tireur s'est retranché. © PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP
Partagez sur :
Un homme s'est retranché chez lui dans un quartier de Bastia mercredi après-midi, après avoir tiré sur des passants, faisant un mort et cinq blessés. 

Armé d'un fusil, un sexagénaire, déjà condamné dans le passé, a ouvert le feu mercredi après-midi dans une rue de Bastia. Le tireur a tué une personne et en a blessé cinq autres, dont un policier, avant de se retrancher dans l'immeuble où il habite.

Le RAID, l'unité d'élite de la police nationale, s'est déployée vers 21h dans le quartier populaire de Montesoro, situé au sud de la ville corse. Des unités de la Brigade de recherche et d'intervention (BRI) de la police et du Peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie (PSIG) étaient déjà sur place depuis l'après-midi.

La piste terroriste a priori écartée. La piste terroriste et celle liée au banditisme sont a priori écartées, selon des sources proches de l'enquête qui précisent que les policiers, initialement appelés pour un différend de voisinage, ont essuyé des tirs d'arme longue lors de leur intervention, vers 16h25.

Gilles Simeoni, président du conseil exécutif de Corse, a indiqué sur Twitter que l'homme décédé était "un agent de l'Office de l'Habitat de la Collectivité de Corse". 

Un policier parmi les blessés. Un des policiers fait partie des cinq blessés et a été conduit à l'hôpital, selon la procureure de la République à Bastia, Caroline Tharot, présente sur les lieux. Selon des sources policières, il a été légèrement blessé au cou. Les blessés sont trois femmes et deux hommes, dont le policier.

Le pronostic vital du deuxième homme touché, âgé de 23 ans, est engagé, a-t-elle précisé. Une septième personne, initialement présentée comme blessée, est en fait seulement choquée, a-t-on appris de source policière.

Un Corse connu de la justice. L'auteur des coups de feu est un Corse habitant le quartier, né en 1953 et connu de la justice pour des antécédents de violences, selon les sources proches de l'enquête. Il a été condamné à deux reprises pour des violences volontaires avec arme, a précisé la procureure. 

"Il y avait trois blessés dans l'immeuble, un au premier étage et deux au rez-de-chaussé. Celui du premier étage a été évacué et à cette occasion le mis en cause a à nouveau tiré à quatre reprises", a détaillé Caroline Tharot.

Les + lus