Meurtre de Sophie Le Tan : le principal suspect impliqué dans un autre "cold case" ?

, modifié à
  • A
  • A
Jean-Marc Reiser est le principal suspect du meurtre de Sophie Le Tan. 2:00
Jean-Marc Reiser est le principal suspect du meurtre de Sophie Le Tan. © FREDERICK FLORIN / AFP
Partagez sur :
Le parquet de Strasbourg a rouvert lundi l'enquête sur la disparition en 1987 de Françoise Hohmann, une représentante de commerce qui n'avait plus donné signe de vie après s'être rendue au domicile de Jean-Marc Reiser, le principal suspect d'une autre affaire, le meurtre de l'étudiante strasbourgeoise Sophie Le Tan qui a eu lieu en 2018.

Nouveau rebondissement en lien avec l'affaire du meurtre de l'étudiante Sophie Le Tan à Strasbourg en 2018. Une autre affaire ancienne, un "cold case" comme on les appelle resurgit brusquement  : le parquet de Strasbourg a annoncé avoir rouvert l'enquête concernant la disparition en 1987 de Françoise Hohmann. Il y a trente-deux ans, cette femme ne donnait plus aucun signe de vie après avoir sonné à la porte de Jean-Marc Reiser, pour lui vendre un aspirateur dans le cadre de son métier. Ce même homme est mis en examen et principal suspect dans l'affaire Sophie Le Tan. 

"Charges nouvelles"

Pour justifier sa décision, le parquet de Strasbourg évoque des "charges nouvelles", sans donner de détails. Mais il est probable que la simple existence de l'affaire Sophie Le Tan et les similitudes dans le comportement de l'accusé aient suffi à aboutir à cette décision.

"C'est une excellente nouvelle. Après tant d'années d'injustices ou de doutes, il y a un petit espoir pour eux d'avoir quelque chose de juste", a réagi sur Europe 1 le cousin de Sophie Le Tan, Laurent, à propos de la famille de Françoise Hohmann. "Je suis très très très content pour la famille. Qu’elle ne lâche rien, qu'elle continue, qu'elle poursuive dans cette lancée-là, parce qu'ils pourront aussi, je ne dirais pas faire leur deuil, mais en tout cas conclure cette histoire malheureuse avec Françoise Hohmann", a-t-il ajouté.

Acquittement en 2001

En 2001, Jean-Marc Reiser avait été jugé dans l'affaire Françoise Hohmann et acquitté, faute de preuves. Pour relancer l'enquête après ce jugement définitif, la justice a dû user de ficelles juridiques. Jean-Marc Reiser ne peut plus être poursuivi pour le meurtre de la jeune femme. En revanche, il peut l'être pour des infractions par encore examinées ou jugées, telles que la "séquestration criminelle" et le "recel de cadavre".

Françoise Hohmann n'a jamais été retrouvée. Les ossements de Sophie le Tan ont, eux, été repérés dans une forêt à l'automne dernier.

Europe 1
Par Arthur Helmbacher, édité par Jonathan Grelier