Paris: la PJ tire pour arrêter des suspects

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Les policiers de la Brigade répression du proxénétisme ont dû fait usage de leurs armes lundi matin en plein cœur de la capitale pour interpeller plusieurs suspects, selon les informations du service police-justice d'Europe 1.

Vers 7 heures, les fonctionnaires de la police judiciaire ont tenté d’arrêter trois ressortissants chinois, soupçonnés de proxénétisme aggravé, dans le cadre d’une commission rogatoire délivrée par un juge d’instruction. Au moment de l’interpellation sur l’avenue de la République (XIe arrondissement), l’un des trois suspects au volant de sa voiture a délibérément foncé sur deux véhicules de police, sans toutefois faire de blessé. Les policiers ont alors tiré à plusieurs reprises sur la voiture de l’agresseur, qui a réussi à s’enfuir.

Poursuivi par les enquêteurs, il a finalement été interpellé près de la porte de Bagnolet, dans le XXe arrondissement de Paris. Les trois ressortissants chinois arrêtés ont été placés en garde à vue. Comme le veut la procédure, l’IGS (Inspection générale des services) a ouvert une enquête administrative pour préciser dans quelles conditions les policiers ont ouvert le feu. Par ailleurs, le juge d’instruction en charge de l’affaire de proxénétisme aggravé pourrait ouvrir une seconde enquête à l’encontre de l’un des suspects pour "tentative d’homicide volontaire" sur les policiers.