Nantes : la cavale d'un ex-condamné à mort

  • A
  • A
Partagez sur :

Un détenu en libération conditionnelle a "désactivé" son bracelet électronique dans la nuit de lundi à mardi, à Nantes. Seulement, ce condamné n'est pas n'importe qui, révèle Ouest-France. Il avait été condamné à mort en 1976 pour l'assassinat d'un couple de touristes anglais, avant d'être finalement gracié l'année suivante par le président Valéry Giscard d'Estaing.

En liberté conditionnelle depuis 2001, il était retourné en prison quatre ans plus tard après avoir tiré des coups de feu en direction d'une caravane où se trouvait son fils. Il avait finalement retrouvé la liberté conditionnelle l'année dernière, avec obligation de travailler et de vivre à Nantes, souligne le site du quotidien.

Mercredi, les enquêteurs de la PJ l'ont finalement interpellé dans une rue de Paris. Il risque la fin de sa libération conditionnelle.

Les + lus