A la découverte de l'île de Madère : visite des rues de Funchal et dégustation des vins de Madère

, modifié à
  • A
  • A
7:01
© Europe 1
En balade ce week-end est une chronique de l'émission Europe Matin - Week-end - 6h-9h
Partagez sur :

Tous les samedis et dimanches, Vanessa Zhâ et Olivier Poels nous font découvrir quelques pépites du patrimoine français. Aujourd'hui, on sort des frontières de l'Hexagone, pour se rendre sur l'île portugaise de Madère, où le climat est particulièrement doux.

Direction l’Europe ce matin Vanessa. Vous êtes venus avec vos valises, la mienne est prête. Mais je ne sais pas encore où est-ce que l'on part.

Cela se mérite Pierre ! A vous de deviner notre destination. Je vous donne des indices. Cette destination réunit Sissi l’impératrice, Cristiano Ronaldo ainsi qu'Adam et Eve. C’est un peu le mélange des genres, mais ils ont une terre en commun : c'est Madère, un petit confetti portugais au milieu de l’Atlantique, pas très loin des côtes marocaines. C’est possible d'y aller pour Noel, tout en sachant qu’il faut faire un test PCR avant de prendre l’avion.

Vous m’expliquez le rapport entre les trois personnalités que vous avez citées ?

Ronaldo est originaire de Funchal. Et les amateurs de football vont être contents, puisqu’il existe un musée interactif entièrement dédié au joueur. Adam et Eve, c’était un peu pour brouiller les pistes même s'il y a du vrai. Ils n'ont rien à voir avec les personnages biblique puisque les Adam et Eve en question sont en fait les premiers Hommes nés sur l’île. Ce sont des jumeaux, les enfants de premiers colons arrivés au 15e siècle.

Quant à Sissi l’impératrice, elle venait tout simplement se refaire une santé à Madère. Normal, le climat est particulièrement doux. C’était un endroit idéal pour elle, et idéal pour vous aussi en ce moment, comme le reste de l’année. On la surnomme à juste titre "l’île de l’éternel printemps". Et puis c’est surtout une destination saine, sportive, le paradis des randonneurs : vous allez pouvoir traverser des montagnes volcaniques, emprunter des sentiers, faire de l’escalade, du parapente et du kayak aussi.

Du coup, si on n'aime pas la randonnée, ce n'est pas la peine d’y aller en fait ?

Détrompez-vous, on peut très bien vivre Madère en mode farniente. D’ailleurs je vous ai trouvé l’activité idéale. Pour cela, il faut prendre le téléphérique du vieux Funchal. Une fois arrivé là-haut, vous n'avez plus qu’à vous asseoir dans une luge en osier, et c’est parti. Deux Madériens vont vous pousser, et vous faire dévaler cette route sinueuse qui descend de Monte à Funchal. Vous n'avez plus qu’à profiter de la vue. Ce "toboggan", comme ils l’appellent là-bas, est une tradition ancestrale.

Le mode farniente me va très bien ! Vous avez d’autres propositions ?

Pour profiter vraiment de la douceur de vivre, il faut arpenter les rues de Funchal. C’est très typique, toutes les maison ont des volets verts et beaucoup sont flanquées d’une tour, ce qui permettait autrefois aux femmes de broder tranquillement tout en surveillant l’arrivée des bateaux, et donc le retour de leur mari. Allez vous balader d’ailleurs les jours de marchés, il reste encore quelques femmes qui viennent en costume traditionnel. Attention on est loin du floklore touristique. 

Si vous avez envie de respirer le bon air de l’Atlantique à pleins poumons, il y a un petit village de pêcheurs que j’aime bien, à l’ouest de Funchal : Camara dos Lo bos. Churchill venait y peindre, face à la mer, assez régulièrement à la fin de sa vie. Il y a aussi Jordim do mar plus au sud, assez pittoresque, tout blanc avec des ruelles qui s’enchevêtrent. 

Qu’est-ce que vous nous recommandez comme hôtel ? 

Moi j’adore la Quinta da Bellavista. Les quintas sont d’anciennes maisons de maître qui ont été restaurées. C’est ce qu’il y a de mieux.