Conséquences du Coronavirus sur le sport : on a l'impression de naviguer à vue

  • A
  • A
2:15
L'édito sport est une chronique de l'émission Europe Matin - 7h-9h
Partagez sur :

Face à l'épidémie de Coronavirus, il y a des annulations qui semblent logiques comme celle du semi-marathon. Mais il y a des matches, notamment en foot, qui ont quand même lieu normalement. En handball, il va y avoir un match de Coupe de France où on va limiter le public à 4.800 personnes pour être sous les 5.000, comme prévu par les dernières mesures. À 200 personnes près, n'y a-t-il vraiment plus de risque ?

Le gouvernement a annoncé ce week-end de nouvelles mesures pour lutter contre la propagation du coronavirus. Ça concerne aussi les événements sportifs. Mais pour l’instant, Virginie Phulpin trouve que l’on navigue à vue.

Entre les annulations, les reports et les compétitions qui se déroulent comme si de rien n’était, moi j’avoue que j’ai un peu de mal à m’y retrouver. Et pour une affaire de santé publique, c’est peut-être ce manque de cohérence qui fait le plus peur. 

À la base pourtant ça semble clair. Le gouvernement a annoncé samedi deux grandes mesures provisoires. On annule les rassemblements où il y a des mélanges de personnes dont certaines ont circulé dans des zones à risques. Et on annule aussi les rassemblements de plus de 5.000 personnes dans des espaces fermés. 

Le semi-marathon de Paris prévu hier entre clairement dans la première catégorie, il a été annulé, ça semble tout à fait logique. 

Mais le match de rugby entre le Racing 92 et la Rochelle a lui eu lieu normalement samedi devant 17.000 personnes sous le toit de Paris La Défense Arena. Donc plus de 5.000 personnes dans un espace confiné. On nous explique que le coup d’envoi était donné une demi-heure seulement après l’annonce du gouvernement. D’accord. Mais il y a forcément eu un travail fait avant cette annonce. Ca m’aurait semblé plus logique de contacter les organisateurs en amont. 

Et puis ce chiffre de 5.000 personnes, en soi, il est difficile à comprendre. Les championnats de France d’athlétisme en salle ont réuni plus de 3.000 spectateurs ce dimanche à Liévin. Pourquoi 3.000 personnes dans un espace confiné, ça ne présente pas de danger, mais 5.000 si ? Ca manque de clarté tout ça, et s’il y a bien une chose dont on a besoin en ce moment, c’est de transparence. 

Virginie Phulpin ne comprend pas non plus ce qui se passe pour les matches de football

Tous les matches de Ligue 1 ont eu lieu normalement ce week-end. Ce dimanche soir, il y avait quand même près de 60.000 spectateurs pour le derby Lyon St Etienne. D’accord, c’est dans un stade à ciel ouvert. D’accord, ça n’est pas un match international. Mais ces supporters, ils viennent d’endroits divers, ils ont pu partir en vacances avant, donc les rassembler tous au même endroit pendant deux heures, j’aimerais bien être sûre que ça ne présente aucun danger.  

Ce mardi, la ministre Roxana Maracineanu réunit l’ensemble des acteurs du sport. On espère qu’elle va clarifier ces mesures. Et pourquoi pas les durcir ? Est-ce qu’il ne vaudrait mieux pas des mesures plus strictes sur un temps limité que des demi-mesures qu’on applique quand on peut ? C’est de la santé publique, donc même si c’est compliqué d’aménager de nouveaux calendriers sportifs, c’est un moindre mal, non ?