Nathalie Loiseau, tête de liste LREM : quelle sera la réorganisation du gouvernement ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L'édito politique est une chronique de l'émission Toute l'info du week-end
Partagez sur :

Chaque matin, Michaël Darmon évoque un sujet précis de la vie politique.

Michaël Darmon a des informations sur sur la manière dont la liste "Renaissance" soutenue par LREM pour les élections européennes va être bouclée ce lundi. C’est le temps des décisions, que va-t-il se passer ?

Ce lundi soir, Nathalie Loiseau doit démissionner de son poste de ministre déléguée aux Affaires européennes après avoir passé la journée avec son homologue allemand.
Le nom de la ministre des Affaires européennes circule depuis plusieurs semaines. On avait parlé de cette possibilité sur Europe 1 dès le 22 février, soit il y a un mois
On avait raconté les premières démarches pour lancer ce projet autour d’elle.
Bien entendu, elle démentait à qui mieux mieux à l’époque.

Nathalie Loiseau a donc su convaincre les hésitants, y compris le président de la République. Elle a eu plusieurs avocats notamment du côté du Premier ministre, Nathalie Loiseau a d’ailleurs commencé son parcours chez Alain Juppé.

Sa connaissance des rouages internationaux et européens devront se révéler précieux pour la suite des négociations après l’élection car c’est là que tout commencera.

Autre information, le bureau exécutif de LREM désignera les 30 premiers candidats de la liste "Renaissance" dont la tête de liste dans l’après-midi.
Ce sera une liste d’élargissement politique, sociologique et professionnel avec des profils très différents et/ou identifiés dans des champs très différents.
Selon un membre de la direction de campagne : "c’est la liste de tous les en même temps".

Avec la démission de Nathalie Loiseau, cela va déclencher une réorganisation gouvernementale. Qui pourrait reprendre son portefeuille ? D’autres pourraient-ils quitter le gouvernement ?

Un nom revient régulièrement, celui de Clément Beaune, le conseiller Europe de l’Élysée. La logique semble le désigner. C’est un grand connaisseur des dossiers très complexes du Brexit et des enjeux européens, deux critères qui pourraient décider aussi le président à le garder près de lui.
On sait à quel point les présidents ont du mal à se séparer de ce type de collaborateurs surtout en période sensible.

 

L’autre enjeu est le dossier Griveaux.

Le porte-parole du gouvernement a fait clairement savoir qu’il souhaitait quitter son poste pour se consacrer à l’investiture pour la campagne à Paris .
Emmanuel Macron va donc devoir décider entre faire un remaniement pour les candidats aux élections ou garder l’accent sur la campagne des Européennes.
D’autant que la question de son remplacement est délicate à trancher.
D’ores et déjà, plusieurs critères ont été listés. Si un homme remplace Loiseau alors une femme remplacerait Benjamin Griveaux, s’il devait partir.

Plusieurs profils sont possibles pour ce poste qui expose beaucoup son titulaire dans les médias mais qui l’affaiblit également. Il est obligé de répéter des éléments de langage et de tenir des positions contre vents et marées sans marge de manœuvre personnelle.
C’est la raison pour laquelle Benjamin Griveaux souhaite retrouver sa liberté de parole.

Mais ce dimanche dans la soirée, un proche d'Emmanuel Macron prévenait "Rien n’est encore arbitré".