Libéral devenu souverainiste, Emmanuel Macron change de cap politique

  • A
  • A
1:18
Le fait politique est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1 - Le 6h - 9h
Partagez sur :

Avec la crise du coronavirus, Emmanuel Macron change de cap politique en passant du libéralisme au souverainisme. Désormais, la souveraineté et la solidarité sont les deux piliers du nouveau modèle économique présidentiel, selon la formule du chef de l'Etat. Un tournant accéléré face aux critiques, notamment de Marine Le Pen, analyse Michaël Darmon dans son fait politique, mercredi matin.

A l'usine de masques près d'Angers, mardi, Emmanuel Macron a lancé un appel pour produire en France. S'agit-il d'un tournant politique ?

C’est même un virage à 180 degrés. Rendez-vous compte : Emmanuel Macron, le chantre de la mondialisation, qui vante désormais le retour à une production nationale ! "Nous devons rebâtir notre souveraineté", a-t-il dit mardi. Vous savez, ça rappelle le slogan des communistes des années 1970 qui disaient : achetez Français ! Eh bien c'est pareil, c’est un changement de ton mais c’est aussi un changement de pied.

Emmanuel Macron cherche à séduire des deux côtés de l échiquier politique en s’adressant aux souverainistes de droite comme de gauche. Il montre aussi qu'il entend les critiques de Marine Le Pen. Mardi, à Angers, Emmanuel Macron a posé les bases de son nouveau projet politique : souveraineté et solidarité. Il parle de France Unie ces derniers jours. La formule n’est pas choisie au hasard : c’était le slogan de campagne de François Mitterrand en 1988 qu’il lui avait permis de se faire réélire sur le thème de l’union nationale.