Taxe sur l'acier et l'aluminium : Harley Davidson quitte en partie les Etats-Unis

SAISON 2017 - 2018
  • A
  • A
3:05
Partagez sur :

Chaque matin, Emmanuel Duteil fait le point sur l'actualité économique.

On passe à l'économie avec vous Emmanuel Duteil. Harley Davidson va délocaliser une partie de sa production hors des Etats-Unis.

En effet c'est le résultat de la guerre commerciale lancée par Donald Trump. Le président américain - vous vous en souvenez peut être - a décidé de relever les taxes sur l'acier et l'aluminium exportés aux Etats Unis. Ça touche bien sûr les Européens. En rétorsion ils ont donc décidé de taxer de nombreux produits américains comme les jeans levis, des marques de whisky et les célèbres Harley Davidson. Les taxes douanières sont du coup passées il y a quelques jours de 6 à 31% sur les motos américaines qui entrent en Europe.  Ça veut dire que les Harley vendues en France par exemple coûtent aujourd'hui plus cher : 2.200 dollars en plus par modèle selon Harley Davidson.

Il y a beaucoup de critiques - vous vous en souvenez peut être - voire de moqueries sur ces taxes jugées inutiles, pas à la hauteur par beaucoup d'observateurs. Et pourtant pour contourner ces sanctions Harley va transférer une partie de sa production dans des usines qu'il a hors des Etats-Unis. Donald Trump lui s'est dit surpris par cette décision.  "J'ai bataillé dur pour eux et au bout du compte ils ne paieront pas de droits de douane vers l'Europe.  Les taxes douanières ne sont qu'un prétexte. Soyez patients", a affirmé hier soir le président américain.  

L'Europe est un gros marché pour Harley Davidson ?

C'est le deuxième marché avec 40.000 motos vendues l'an dernier. C'est à dire qu'une Harley sur 6 vendue dans le monde l'est en Europe. Difficile de s'en priver surtout que les ventes d'Harley ne sont pas en grande forme en ce moment. La marque américaine a de plus en plus de concurrents sur le segment des grosses cylindrées. La marque a aussi du mal à convaincre les plus jeunes. C'est pour cela que même elle mise sur l'électrique. La France si vous vous posez la question est un petit marché pour Harley.  L'an dernier 8.386 Harley se sont écoulées en France. Ce qui fait d'Harley le 6ème constructeur loin derrière Yamaha, Honda et BMW qui trustent les 3 premières places du  classement.  

En tout cas cette décision illustre bien les tensions actuelles sur le commerce ?

Et ce n'est pas terminé puisque Donald Trump a inquiété les marchés hier en menaçant une fois de plus dimanche dans un tweet d'annoncer de nouvelles taxes sur d'autres produits si les européens notamment bombent trop le torse. Il a souligné que tous les pays "plaçant des barrières douanières artificielles et des tarifs sur les biens importés" devaient s'attendre à "plus que des mesures de représailles similaires de la part des Etats-Unis". Dans l'œil du viseur les exportations d'automobiles. Ce serait un drame bien sûr pour les allemands. Côté français ça irait : Renault et PSA ne sont pas sur le marché américain. Mais ces menaces sont le signe d'une grosse tension qui pourrait vraiment avoir des répercussions sur le commerce mondial.  

Les émissions précédentes